mardi,7 juillet 2020
Accueil Derniers articles Les étudiants gabonais inscrits à l'EAMAU au Togo livrés à leur propre...

Les étudiants gabonais inscrits à l’EAMAU au Togo livrés à leur propre sort !

Lauréats du concours d’entrée à l’École africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme (EAMAU) sise à Lomé au Togo, une vingtaine d’étudiants gabonais semblent être laissés pour compte par l’agence nationale des bourses du Gabon (ANBG). Aucune assurance maladie, nonvirement de bourses d’études depuis le mois de mars, ces compatriotes tirent le diable par la queue. 

Global Media Time Gifpx

Si autrefois, étudier à l’étranger exonérait les étudiants gabonais du parcours du combattant que vivent ceux de l’Université Omar Bongo (UOB), et d’autres établissements aussi bien privés que publics locaux, la donne est tout autre aujourd’hui. Dans certains cas, le traitement réservé à plusieurs de nos compatriotes exilés pour raison d’études fait montre d’une inconsidération inouïe. 

En effet, les étudiants gabonais inscrits, aux frais de l’Etat, à l’École africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme (EAMAU), sont exposés au pire en cette période de crise sanitaire liée à la Covid-19. « Comme tout étudiant à l’etranger, nous avons droit à l’assurance maladie. Mais malheureusement nous ne l’avons pas depuis notre arrivée en 2017 (pour ce qui de ma promotion). Donc en cas de maladie, on se démerde », a déclaré un des étudiants joint au téléphone par Gabon Media Time. 

À cela s’ajoute le fait que ces compatriotes partis étudier se retrouvent privés de leurs bourses depuis le mois de Mars dernier, période du dernier virement. « La bourse, qui nous sert de principal revenu ici, ne nous a pas encore été viré depuis avril jusqu’à ce vendredi 29 mai 2020 », a indiqué la même source. 2 mois déjà donc que ces étudiants n’ont pas perçu leurs allocations d’études. 

Les plaignants révèlent avoir, à maintes reprises écrit en vain à l’agence nationale des bourses du Gabon (ANBG). Puisqu’ils n’auraient jamais eu de retour. Abandonnés à leur propre sort, ces étudiants espèrent que l’opinion publique soit informée des difficultés avec lesquelles ils sont condamnés à conjuguer au quotidien loin des leurs à Lomé. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt