Les diplomates ouvrent le bal des présentations de vœux à Ali Bongo

La traditionnelle cérémonie solennelle de présentation de vœux au président de la République a débuté le mercredi 4 janvier courant. L’honneur est donc revenu au corps diplomatique accrédité au Gabon d’ouvrir cette série de vœux organisée au palais de la présidence de la République.

Se faisant le porte-parole des ambassadeurs, des représentants des organisations internationales et consulaires, le doyen du corps diplomatique, l’Ivoirien Philippe Mangou s’est exprimé sous le symbole de l’unité des peuples. Tels des « ponts, qui constituent le moyen privilégié de rencontre entre personnes de cultures et de civilisations différentes » Philippe Mangou a émis le vœu de voir se concrétiser pour cette année l’unité nationale, la paix et l’intégration nécessaire au développement du pays.

Par ailleurs, il s’est appesanti sur l’élection présidentielle d’août dernier, il a souhaité à ce propos au chef de l’Etat de meilleurs vœux pour son second septennat, tout en invitant «toutes les forces vives de la nation à s’asseoir ensemble pour trouver des solutions à nos problèmes». Sur le plan international, le corps diplomatique à apprécier l’engagement du Gabon lors du 16ème sommet de la Francophonie notamment en réussissant à faire adopter par l’OIF une résolution instituant la création d’une entité de promotion de l’égalité homme-femme, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles. Concernant La Coupe d’Afrique des Nation (Can) de football 2017, que le Gabon accueillera dans quelques jours, les diplomates ont souhaité plein succès à cet évènement majeur du football africain.

S’adressant à première dame, Sylvia Bongo, le doyen du corps diplomatique à saluer le rôle et les efforts de cette dernière sur les questions d’éducation et de santé, pour le diplomate elle incarne de fort belle manière une « république gabonaise plus juste, solidaire, plus apaisée, devant créer à terme une espérance pour les jeunes, les femmes, les personnes vivant avec un handicap et plus particulièrement les personnes économiquement faibles ».

Répondant par la suite, aux vœux des diplomates, Ali Bongo a réaffirmé l’importance de raffermir les liens d’amitié et de coopération entre le Gabon et les Etats ou organisations internationales présents dans le pays. Il a évoqué par ailleurs le besoin « de construire, de bâtir encore des ponts entre ses fils et des filles, pour plus d’unité et d’harmonie», indiquant une nouvelle fois sa volonté de tenir un dialogue politique inclusif ouvert pour aborder toutes les questions de développement et institutionnelle du pays. Enfin il a invité la communauté internationale à accompagner le Gabon dans ses efforts de consolidation de l’Etat de droit et de bonne gouvernance.

Laissez votre commentaire