Les avoirs extérieurs du Gabon chutent de plus de 57%

© Gaboneco

Les indicateurs de l’économie gabonaise pour le premier semestre 2017 semblent être très désastreux. Outre l’explosion de la dette publique qui se situe désormais à 4 110 milliards de Fcfa, la situation monétaire du Gabon ne cesse de se déprécier avec comme conséquence une diminution de 7,8% à 2 058,2 milliards de FCfa au 31 mars 2017 de la masse monétaire en circulation dans le pays.

Au premier semestre de l’exercice en cours l’écart s’est accru de plus de 14%, en fin juin, elle affiche, pour les mêmes raisons qu’en mars dernier, 1 901,5 milliards de FCfa. En ce qui concerne les avoirs extérieurs nets, ils passent de 520 milliards à 399,3 milliards de FCfa, soit une érosion de 57,1% sur les six premiers mois de l’année.

«L’analyse de ces composantes révèle une baisse conjuguée des dépôts collectés (-15,2% à 1 575,6 milliards de Fcfa) et de la circulation fiduciaire (-8,5% à 325,9 milliards de Fcfa)», indique le ministère de l’Economie.

Cette chute continue des avoirs extérieurs nets du Gabon est imputable à la baisse concomitante des réserves officielles nettes logées à la Banque centrale qui ont perdu 64,2% de leur valeur, passant de 343,9 milliards à 284,3 milliards de FCfa d’une part, et des avoirs extérieurs nets des banques primaires qui ont chuté de 15,3% pour se situer désormais à 115 milliards de FCfa, contre plus de 177 milliards de FCfa au premier trimestre d’autre part.

«En conséquence,le taux de couverture des engagements à vue par les avoirs extérieurs a perdu 21,9 points pour s’établir à 50,3% au deuxième trimestre 2017»; souligne le ministère de l’Économie.

Laissez votre avis