Les ambitions de Noël Mboumba pour la Sogara

Noel Mboumba, Dg de la SOGARA © D.R

Ce lundi 13 novembre 2017 l’ancien ministre délégué à l’Economie, Noël Mboumba, a officiellement pris ses fonctions de directeur général de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue. Il succède Pierre Reteno Ndiaye devenant ainsi le quatrième patron de cette entreprise cinquantenaire, après André Sipamio Berre et Jean-Fidèle Otando.

Pour le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures qui présidait cette cérémonie, cette nomination intervient au moment où le gouvernement entend booster de manière efficiente l’activité de la seule raffinerie du pays dans un contexte de crise conjoncturelle due à la chute des cours du brut à l’international.

Il reviendra donc au nouveau promu d’arrimer l’entreprise aux standards les plus efficaces ; poursuivre toutes les mesures organisationnelles nécessaires à travers un contrat de performance; former les agents afin qu’ils s’arriment, eux aussi, aux standards internationaux ; et enfin intégrer le biocarburant.

S’exprimant lors de cette passation de service, le directeur général sortant, Pierre Reteno N’diaye, n’a pas manqué cependant de relever la fragilité économique de l’entreprise qui continue de présenter un risque important pour sa survie. Une situation liée en partie, selon lui, à des facteurs exogènes tels que la volatilité du prix du brut. Il a d’ailleurs souligné que les années à venir seront primordiales puisqu’il s’agira également de valoriser ses produits, l’arrimage aux spécifications de l’association des raffineries africaines (ARA) pour l’essence et le gasoil et le recouvrement de ses créances.

Tout en exprimant son infinie reconnaissance au président de la République Ali Bongo Ondimba, Noël Mboumba déclinait  déjà au lendemain de sa nomination ses priorités au sein de cette entreprise. «Mon challenge à la Sogara va consister à revoir le système de management, le coût des installations techniques qui deviennent de plus en plus vieillissantes afin de donner de la vitalité à cette entreprise, de la vigueur, de l’efficacité et faire en sorte que Sogara redevienne une fierté industrielle pour notre pays»; avait-il indiqué.

Laissez votre commentaire