Les agents de la direction générale des impôts en grève

© Gabonreview

Au terme du préavis déposé le 23 mars dernier, l’intersyndicale des agents de la direction générale des impôts a décidé de rentrer en grève générale illimitée. En effet, cette décision fait suite à la non prise en compte des revendications inscrite​s dans leur cahier de charge par le gouvernement.

Dans cette note adressée​ à ses membres, l’intersyndicale des agents de la direction générale des impôts revient sur l’ensemble des points inscrits dans le cahier de charge. Il est question notamment, de l’organisation du concour de l’EPCA, du renouvellement immédiat de l’assurance maladie complémentaire ACR, le paiement immédiat de la totalité des arriérés de primes, l’amélioration des situations​ administratives​ de certains​ agents, l’intégration des agents à la fonction publique, la titularisation, le reclassement et avancement.

Le personnel regroupé au sein de cette structure syndicale revendiquent également la prise en compte des agents nouvellement recrutés pour le paiement des primes conformément à l’article 117 du statut général de la Fonction publique, et la revalorisation du bonus performance à 100 %, le remboursement de 10 % du bonus performance indûment ponctionné depuis janvier 2016, soit une quinzaine de mois.

C’est donc partant de ce constat de la non prise en compte de leurs​ revendications​ que le bureau de l’intersyndicale demande «l’observation par l’ensemble des agents de la direction générale des impôts d’un mouvement de grève générale illimitée (…) jusqu’à la satisfaction totale des revendications». Par ailleurs, elle souligne qu’un «service minimum sera observé de 7h30 à 10h30 conformément à l’article 71 du statut Général de la Fonction publique».

Laissez votre avis