mardi,20 octobre 2020
Accueil A La Une Léod Paul Batolo: «il faut construire des fondamentaux en travaillant en toute...

Léod Paul Batolo: «il faut construire des fondamentaux en travaillant en toute sécurité et en respectant l’environnement» 

Dans un entretien accordé à la revue interne de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), Léod Paul Batolo Administrateur général s’est livré sans concession sur l’avenir et l’ambition de cette société pionnière. Ainsi, pour l’administrateur, « il faut construire des fondamentaux en travaillant en toute sécurité, en respectant l’environnement, en alliant les meilleures approches économiques tout en étant en harmonie avec les communautés au sein desquelles nous sommes installés ». 

118ème plus grosse entreprise, 59ème entreprise la plus rentable et 8ème en termes de hausse du chiffre d’affaires avec 98 places glanées en l’espace d’une année, tous les voyants sont au vert pour la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog). Ainsi, dans le but d’évoquer tous ces sujets liés à la vie de l’entreprise minière, son Administrateur directeur général Léod Paul Batolo, s’est livré à un petit entretien dans la revue interne de l’entreprise. 

En effet, avec en point d’orgue le projet Comilog 2020, la filiale d’Eramet pionnière en matière de Responsabilité sociétale, a aujourd’hui entamé un processus de transformation qui devrait à terme la conduire à devenir le leader mondial en matière d’extraction de manganèse. Conscient de cette opportunité, Léod Paul Batolo a insisté sur le fait qu’il faille « construire des fondamentaux en travaillant en toute sécurité, en respectant l’environnement, en alliant les meilleures approches économiques tout en étant en harmonie avec les communautés au sein desquelles nous sommes installés ». 

D’ailleurs, ce dernier point trouve écho dans la construction de 400 logements dans la commune de Moanda, preuve que l’entreprise multiplie les initiatives. Outre cet aspect, l’ADG n’a pas manqué de souligner les excellents résultats financiers enregistrés en 2018, qui ont « été possibles grâce au marché du manganèse dont les prix de vente élevés nous ont été favorables ».

Soulignant « qu’aujourd’hui, il faut arriver à maintenir et à accélérer cette croissance », le numéro 1 de Comilog en a profité pour identifier les points focaux en révélant que le maintien de cette croissance « passe non seulement par le renouvellement et la fiabilisation de nos équipements, mais aussi par la formation du personnel aux outils d’excellence opérationnelle. Le management est la clé de la réussite ».

S’agissant de la « mine du 21e siècle », projet phare de l’entreprise, celle-ci « sera réalisée grâce aux nouvelles technologies pour gagner en qualité et en efficacité ». Innovation qui nécessitera de former les talents, et qui implique « une évolution induite de nos approches sécuritaires, sociétales et environnementales », dont le point d’ancrage reste faut-il le rappeler, le projet Comilog 2020. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt