Législatives: le PDG en rang serré

Les membres du comité permanent du PDG autour d'Ali Bongo Ondimba © D.R

Deux mois après la tenue du 11ème Congrès avancé du Parti démocratique gabonais (PDG) dit de «la revitalisation et de la régénération», le président de cette formation politique, Ali Bongo Ondimba a présidé ce mercredi 21 février 2018 au stade de l’Amitié d’Angondjé une réunion du Comité permanent du Bureau politique suivie de celle du Bureau politique.  Occasion pour le parti de masse de faire le point sur les textes régissants son fonctionnement, mais aussi préparer les prochaines échéances électorales.



Il était question lors de cette rencontre qui a vu la présence de nombreux cadres du parti au pouvoir et qui a été rehaussée par la présence du «Distingué camarade président», Ali Bongo, de faire le tour du fonctionnement interne de cette formation politique.

Ainsi, tour à tour s’est tenue la réunion du Comité permanent du Bureau politique suivie d’une réunion élargie avec les membres du Bureau politique. Au menu de ces deux rencontres stratégiques, l’examen des textes du parti notamment les projets de statut, de règlement intérieur et de la charte des valeurs. Les responsables du PDG ont également abordé le projet de nouveaux règlements au moment où des rumeurs de villégiatures solitaires de certains militants se font sentir au sein du parti à l’approche des échéances électorales.

Il faut noter que ces réunions s’inscrivent  également dans la volonté du président du parti de masse à  offrir à cette formation politique, une base juridique solide pour garantir un fonctionnement fluide et efficace afin de repondre au defi de modernisation et remporter les élections à venir.

Durant le Congrès extraordinaire avancé d’ailleurs, le premier responsable du PDG, Ali Bongo avait appelé les uns et les autres à la réconciliation avec la base, à l’unité, à la cohésion, et au maintien de la discipline  dans les rangs de cette formation politique?

Par ailleurs, la question de l’élection législative d’avril prochain était également au centre de ces rencontres, nombreux militants ayant déjà à coeur de prendre part à ce scrutin, causant déjà une sorte de tension au sein du parti. Le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais Eric Dodo Bounguendza, a pour l’occasion tenu à  préciser que la participation du parti se fera dans le strict respect des textes en vigueur. «Nous fonctionnons sur la base des textes, la discipline est au coeur de notre fonctionnement et il n’est pas question que des militants PDG puisse faire cavalier seul en se présentant en indépendant sans que le parti ne les ait investis», a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire