Législatives/ Minault Zima Ebeyard: «l’opposition en rang serré comme en 2016»

Dr Minault Maxime Zima Ebeyard, Secrétaire exécutif  de l’UN

En prélude aux prochaines élections législatives chaque bord politique commence a affuté ses armes. Du côté de l’opposition des stratégies semblent être en discussion actuellement afin de réitérer l’exploit de l’élection présidentielle du 27 août 2016, au cours de laquelle elle avait réussi à présenter un candidat unique, en la personne de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping.

Cette idée de coalition qui fait débat au sein de l’opposition est semble-t-il sur le point d’être concrétisée. Pour beaucoup d’acteurs politiques, la mise en oeuvre de cette stratégie pourrait avoir pour conséquence de donner plus de chance à l’opposition de remporter la majorité au sein de l’Assemblée nationale. Interrogé Gabon 1ère, le secrétaire exécutif de l’Union nationale, le Docteur Minault Zima Ebeyard, n’as pas manqué d’évoquer cette éventualité.

S’exprimant au nom des 41 partis de l’opposition, qui depuis quelques semaines font front, dans la designation des representants de ce camp au sein du Conseil gabonais des élections (CGE), il a indiqué que «l’opposition est prête et ira aux élections législatives de 2018 en rang serré comme en 2016». Il s’agira donc de s’entendre sur la composition de listes de candidatures uniques par sièges sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi, comme en 2016 les opposants espèrent pouvoir mettre de côté leurs intérêts personnels afin de proposer des candidatures uniques pour ce scrutin qui permettra de renouveler la composition de l’Assemblée nationale dont le mandat des membres actuels est prorogé de plus de deux ans.

Dans la même veine que le secrétaire exécutif de l’UN, le président du Rassemblement Héritage et modernité, Alexandre Barro Chambrier, affirmait que, l’opposition gabonaise est plus que jamais en mesure de remporter la majorité des sièges à l’Assemblée nationale et imposer une cohabitation au pouvoir.

Laissez votre commentaire