Législatives: Franck Nguéma en causerie politique au Beaulieu

Franck Nguema, candidat aux législatives à Akanda © GMT

Initiées le 24 février 2018, les rencontres citoyennes permettent au candidat issu de la société civile de prendre attache avec les populations des différents quartiers du 2ème arrondissement  de la commune d’Akanda. Pour l’étape d’hier, le candidat s’est rendu au Beaulieu. Là-bas, Franck Nguéma est allé délivrer un message d’espoir  et de « changement radicale de gouvernance pour une alliance nouvelle » aux populations de cette partie de la commune d’Akanda; circonscription dans laquelle il se présentera pour les prochaines législatives.



Six jours après sa déclaration de candidature aux prochaines élections législatives  de 2018,  Franck Nguéma,  président directeur général de la chaîne de télévision TV+, est allé échanger avec les populations du quartier Beaulieu, précisément celles de «Porte rouge», à l’occasion d’une causerie politique. C’est un accueil chaleureux qui a été réservé au candidat indépendant et son équipe par les riverains de ce quartier qui connaissent divers problèmes d’ordre social. Pour le candidat, cette série de rencontres lui permet de présenter à ses futurs électeurs les raisons de sa candidature et les fondements de son projet de campagne.

Face à ses hôtes, Franck Nguéma a décliné sa vision; celle d’apporter aux populations akandaises, en l’occurrence celles du deuxième arrondissement, un mieux-être. Pour sa part, le mieux-être passe par un changement radical de gouvernance: «Je suis venu vous dire que je suis candidat à l’élection législative de 2018 dans le deuxième arrondissement d’Akanda. Et pour atteindre cet objectif, j’ai donc besoin de vous, de votre confiance, car c’est ensemble que nous réussirons et c’est ensemble que nous allons changer les choses», a déclaré le candidat qui tient au respect de la justice sociale. «La situation dans laquelle se trouve notre pays est la faute des mauvais castings et la politique politicienne. C’est la raison pour laquelle j’estime que l’amélioration des conditions de vie des Gabonais passe par un changement radical de gouvernance», a-t-il poursuivi.

Un message visiblement bien reçu par ses mères, pères frères et sœurs de Beaulieu qui se sont engagés à se mobiliser derrière lui afin de le porter à l’Assemblée nationale. «Comme vous n’avez jamais fait politique, nous allons vous soutenir, mais quand vous serez à l’Assemblée nationale ne nous oubliez pas car ce quartier connaît divers problèmes que vous connaissez», a martelé un des jeunes du quartier, lors de la séance question avec le candidat.

Pour ceux qui estiment que la société civile ne doit pas faire de la politique, Franck Nguéma leur a répondu que «la société civile est le corps intermédiaire de l’Etat et un aiguillon de la société. J’ai donc décidé de me surpasser, de passer de derrière à devant la caméra. Tous les gabonais ont le droit de se s’intéresser à la politique. J’ai donc pris la décision de me lever parce que le pays va mal», a-t-il indiqué.

Neveu d’André Mba Obame, monsieur Nguéma a fait savoir aux populations de Beaulieu «que le  pays a besoin de lumière car nous sommes dans les ténèbres». C’est la raison pour laquelle Franck Nguéma propose une « alliance nouvelle aux Akandais pour participer à la construction du Gabon, un chantier immense». Cette politique de proximité à l’approche des prochaines consultations électorales est une démarche pour ce candidat et les siens d’occuper  d’ordres et déjà le terrain.

Lucas Kinsley Ondo

Laissez votre commentaire