Législatives 2018: «Nous voulons des élections sereines et transparentes»

Richard Auguste Onouviet © D.R

C’est le souhait émis par le président de l’Assemblée nationale Richard Auguste Onouviet, jeudi 1er mars dernier, en ouverture de la première Session ordinaire de la chambre basse. L’organisation des élections transparentes, nous éloignerait du venin de la contestation qui, bien malheureusement, est source de violence électorale.

«Il est de notre responsabilité collective, nous parlementaires, vous gouvernement et vous juge constitutionnel de changer le regard suspicieux porté sur nos élections et de contribuer de manière décisive à la rénovation de notre démocratie». Tel est la substance du message du président de l’Assemblée nationale (PAN) Richard Auguste Onouviet, qui s’est exprimé, jeudi dernier, à l’occasion de l’ouverture de la première Session ordinaire de l’année en cours.

Pour le président de l’Assemblée nationale, la volonté des députés est de voir l’organisation des prochaines élections législatives dans la transparence et la sérénité. Toute chose qui sont gage d’acceptation par tous du verdict des urnes. «Ces élections, les députés les veulent sereines et transparentes afin de les éloigner du venin de la contestation qui, bien malheureusement, est source de violence électorale», a-t-il déclaré. 

Pour Richard  Auguste Onouviet, relever le défi d’organiser les élections législatives dans la transparence est possible, grâce aux recommandations issues du dialogue politique d’Angondjé. Selon lui, après la ferme volonté exprimée dans cette perspective par le  chef de l’Etat, après les recommandations du dialogue politique nationale d’Angondjé, «il serait faux de prétendre que rien n’est fait pour rétablir le lien de confiance entre les gabonais et leurs élections. Le sillon a ainsi été tracé, il nous faut maintenant, ensemble aller plus loin pour réenchanter notre vie politique et pour dissiper les doutes sur la loyauté des opérations électorales dans notre pays», a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire