mardi,19 octobre 2021
AccueilA La UneLégislatives 2018: Severin Pierre Ndong Ekomie, entre mea culpa et soutiens de...

Législatives 2018: Severin Pierre Ndong Ekomie, entre mea culpa et soutiens de taille

Ecouter cet article


Arrivé second tour avec 38,78 % des suffrages derrière le président du Rassemblement héritage et modernité Alexandre Barro Chambrier au 1er  siège du 4ème arrondissement de Libreville, le candidat du Parti démocratique Gabonais (PDG) Severin Pierre Ndong Ekomie, qui était au centre de l’actualité ce week end après l’incident impliquant des journalistes entendt-il faire amende honorable? C’est ce que laissent penser certains de ses proches qui évoquent un « incident malheureux » et indiquent préparer avec sérénité le second round de ce scrutin.

Loin de l’agitation de ces dernières heures, le candidat au second tour des élections législatives dans le 1er  siège du 4ème arrondissement a indiqué que cet épisode devrait être mis sous le coup des couacs qui peuvent émailler une période électorale très tendue. Pour l’heure, il entend donc mettre toute les chances de son côté en poursuivant ses rencontres avec les populations afin de remporter haut la main ce second round qui s’annonce pour le moins très serré.

Preuve de cette projection en avant, après avoir reçu le soutien de la candidate malheureuse du Centre des libéraux réformateur (CLR) Patricia Carlie Taye épouse Zodi qui était arrivée 3ème, c’est le leader de cette formation politique membre de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE) Jean Boniface Assélé qui a officiellement pris fait et cause pour Severin Pierre Ndong Ekomie.

« C’est mon fils au même titre que le président Ali Bongo Ondimba. Les gens ont parlé dans tous les sens. Le PDG est un parti ami et mike étant le candidat de la majorité au 2ème tour, de facto, il est également le candidat du CLR », a indiqué le président du CLR lors d’une rencontre qui a vu la participation de nombreuses personnalités politiques de la majorité et du Parti démocratique Gabonais notamment Julien Nkoghe Bekale et Patricia Carlie Taye épouse Zodi.

Un soutien qui s’inscrit comme un atout majeur pour le deuxième tour de ces élections législatives qui se déroulera le 27 octobre prochain.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop