Législatives 2018: Philippe Tonangoye prend langue avec la communauté Fang Nzamane

Philippe Tonangoye, candidat indépendant au 1er siège du département de la Lopé © GMT

Dans le cadre des élections législatives avenir, le candidat indépendant au 1er siège du département de la Lopé, situé dans la province de l’Ogooué-Ivindo, Philippe Tonangoye, s’est entretenu le samedi 05 mai dernier dans un hôtel de Libreville, avec la communauté Fang Nzamane. Un instant de communication avec les notables, jeunes et femmes qui s’est soldé par une demande de soutien massif à sa candidature.

Samedi dernier, Philippe David Tonangoye, a dans le cadre d’un périple amorcé le 27 janvier dernier, échangé pendant trois heures d’horloge avec les populations Fang Nzamane originaire comme lui de l’Ogooué-Ivindo, à qui il a demandé bénédiction et soutien pendant les prochaines législatives.

Philippe Tonangoye, a en effet placé cette communauté au centre de sa politique. Accompagné de son colistier, Brice Mboko, le candidat à fait l’exégèse, dans un exercice inédit, de l’histoire de ladite communauté, évoqué les problèmes auxquels elle fait quotidiennement face, avant de leur annoncer sa candidature, aux législatives sur le 1er siège du département de la Lopé.

Porté par la ferveur de la justice, celui qui se présente pour la seconde fois, 12 ans après sa première tentative, se dit prêt à être le porte étendard des revendications des populations de la Lopé. «J’ai pris la décision en tout âme et conscience de me présenter aux élections législatives au 1er siège du département de la Lopé», a-t-il indiqué, avant d’ajouter qu’«arrivé au crépuscule de ma vie, ce combat ce n’est pas pour moi, ce n’est n’ont plus parce-que je veux gagner de l’argent, mais c’est pour vous!».

Confronté à d’innombrables problèmes, notamment d’infrastructures de bases, les populations présentes à cette concertation ont vu en ce sexagénaire, l’homme capable d’améliorer leurs conditions de vie. «Nous tenons à le remercier, notre souhait est qu’il se présente afin que nous ayons, pour une fois, quelqu’un qui représente les intérêts de Bouée» a-indiqué un notable présent à la rencontre.

Comme engagements, le candidat a d’ores et déjà promis aux populations de son département, de créer une école d’informatique, d’ouvrir un cybercafé et d’enrayer, avec la contribution des notables de la localité, le phénomène de crimes rituels qui ternit l’image de ladite province. L’agenda de Philippe Tonangoye prévoit dans les semaines avenirs, une rencontre impliquant toute la jeunesse de sa localité.

Laissez votre commentaire