Législatives 2018: Patrick Eyogo hors course

Patrick Eyogo, ministre de l'Eau et de l'énergie © GMT

Malgré les assurances qu’il affichait depuis plusieurs mois, l’actuel ministre de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang ne sera pas le candidat de Démocratie nouvelle (DN) aux prochaines élections législatives. Comme lot de consolation René Ndemezo’o Obiang a décidé de faire de ce dernier le coordinateur général  des élections législatives et locales pour le compte de cette formation politique de l’opposition modérée.

Comme une épée de Damoclès qui pendait sur sa tête du fait de son inéligibilité de cinq ans, la noncandidature de Patrick Eyogo sonne le tocsin de ses ambitions politiques au siège unique de la commune de Bitam, pour les législatives prochaines. C’est donc Gaspard Obiang Nkoulou et Michelle Ollomo qui défendront les couleurs de Démocratie Nouvelle dans cette circonscription.  

Convaincu que sa candidature allait être officialisée, il assurait en mai 2018 que «dans la décision de la Cour constitutionnelle, il est stipulé, noir sur blanc, que je ne peux pas être éligible jusqu’à la prochaine élection générale. Entre la prochaine élection législative, qui va se tenir dans quelques mois et mon inéligibilité, il y a eu une élection générale, celle de la présidentielle d’août 2016. Donc, mon inéligibilité est un faux débat. Je serai bien candidat».

Malheureusement le député sortant de la commune de Bitam ne pourra pas se présenter à l’élection législative, le parti a choisi d’investir Gaspard Obiang Nkoulou pour défendre ses couleurs lors du scrutin dont le premier tour aura lieu le 6 octobre prochain. Toutefois,  le ministre de l’Eau et de l’Energie se contentera du poste honoraire de coordinateur général des élections au sein de sa formation politique.  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire