mercredi,12 août 2020
Accueil A La Une Législatives 2018: Michel Menga paie le prix de la transhumance politique

Législatives 2018: Michel Menga paie le prix de la transhumance politique

Le 6 octobre 2018, date à laquelle les Gabonaises et les Gabonais se sont rendus aux urnes pour le compte des élections législatives et locales, sera une date inoubliable pour Michel Menga M’Essone, ancien Secrétaire général du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM). Pour cause, ce dernier s’est fait littéralement corriger par un de ses anciens poulains en politique, Fidèle Angoue Mba candidat du Parti démocratique Gabonais (PDG) au premier siège de la Noya dans la commune de Cocobeach.

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

L’adage « l’élève peut dépasser son professeur » a trouvé tout son sens lors de la bataille qui opposait le candidat du Parti Démocratique Gabonais à l’ancien Secrétaire général du Rassemblement héritage et modernité dans le département de la Noya. En effet,  le leader de l’opposition qui avait accepté d’intégrer le gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet III en qualité de ministre d’Etat en charge l’Habitat, à la grande désolation du bureau exécutif et des membres de son ancien parti,  a payé le prix de sa trahison et de son infidélité.  

Selon les résultats rendus publics par le Centre Gabonais des élections, l’actuel membre du gouvernement s’est fait lamentablement laminer dans son fief électoral.

Des centres de vote du Lycée Pascal Nze Bie au village Niamane, en passant par les écoles publiques publiques 1 et 2, les village Mangala et Mbogofala Fidèle Angoue Mba l’a emporté avec 62,97%  des suffrages contre 35,88% aux législatives pour celui qu’on surnomme Santiago.

Même chose aux locales où le candidat PDG aurait obtenu 76,78% des voix contre 41,34%. Le ministre d’Etat en charge de l’Habitat en mauvais solitaire aurait pu éviter cette humiliation s’il n’avait pas trahi ses compagnons du RHM.

Suite à cette pitoyable défaite, Michel Menga M’Essone devrait d’ores et déjà se poser des questions sur la fin de ses jours au gouvernement, Ali Bongo Ondimba ayant déjà annoncé un renouvellement de l’équipe au sortir des législatives.  

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt