Législatives 2018: l’entrée en matière d’Elysée Moukouangui

Elysée Moukouangui lors du meeting d'ouverture de la campagne au Camp de Boy © GMT

A l’occasion de l’ouverture de la campagne électorale ce mardi 25 septembre 2018 la candidate indépendante dans le 2ème siège  du 1er arrondissement de la commune de Libreville est allée à la rencontre des populations du quartier Camp de Boy. Une occasion choisie par cette candidate pour édifier les populations de sa circonscription sur ses ambitions et sa volonté de les représenter valablement à l’Assemblée nationale.

C’est devant certains de ses partisans que le secrétaire général et porte-parole du mouvement féministe L’Appel des Mille et Une a tenu à entretenir les populations de ce quartier sur son offre politique. Candidate au poste de député de cette circonscription, elle entend porter la voix de ses habitants qui sont confrontés à une multitude de difficultés socio-économiques dans leur quotidien.

S’exprimant durant ce meeting d’ouverture riche en couleurs et en sons, le chef de quartier a tenu à remercier son hôte pour le choix fait à cette zone d’accueillir la première rencontre de sa campagne. Il a d’ailleurs profité de cette occasion pour dérouler un chapelet de préoccupations pour lesquelles il a dit espérer trouver une oreille attentive en la personne d’Elysée Moukouangui.

Lors de cette rencontre qui a vu la participation des membres de L’Appel des Mille et Une la candidate Elysée Moukouangui  dans une intervention qui s’est voulue franche et sans langue de bois, a exhorté les populations à faire le bon choix lors des opérations de vote. « Le peuple gabonais est devant sa destinée. Ces élections devaient se tenir depuis 2016 mais ça ne s’est pas fait parce que ce n’était pas le bon moment. Mais maintenant c’est le bon moment. J’ouvre ma campagne par le camp de boy parce que je souhaite que vous vous identifiez à mon message », a-t-elle lancé.

Faisant l’économie de son offre politique, elle a indiqué que celle-ci reposait sur plusieurs axes, notamment réformer le système éducatif et sanitaire du pays, mettre la question environnementale au centre du débat à l’Assemblée nationale ou encore le problème d’insécurité qui ne cesse de prendre des proportions inquiétantes dans le pays.

« Je ne suis pas venue pour manipuler les consciences. Je veux que tout Gabonais qui est convaincu par mon message, vous citoyens du Camp de Boy qui serez convaincus par les axes que je viens de développer c’est avec vous, main dans la main j’irai le 6 octobre pour voter au centre de vote de Louis pour être votre représentante au 1er arrondissement », a conclu Elysée Moukouangui.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire