Législatives 2018: L’Appel des Mille et Une bat le rappel des troupes pour Hortense Nse-Mvie

Yolande Nyonda et Hortense Joëlle Nse-Mvie © GMT

Dans le cadre de la clôture de sa campagne comptant pour le deuxième tour des élections législatives prévu pour ce samedi 27 octobre 2018, la candidate du Parti démocratique Gabonais (PDG) dans le premier arrondissement de la commune d’Owendo Hortense Joëlle Nse-Mvie a reçu le soutien de nombreux cadres de sa formation politique. Une rencontre qui a également été marquée par le soutien très remarqué du mouvement féministe L’Appel des Mille et Une.

L’heure était à la mobilisation ce jour au carrefour SNI Owendo pour soutenir la candidate du “parti de masse” qualifiée pour le second tour des élections législatives au 1er arrondissement de la ville portuaire. C’est donc en présence de plusieurs cadres de son parti notamment le membre du Bureau politique PDG Julien Nkoghe Bekale, le membre du secrétariat exécutif Karine Arissani que Hortense Joëlle Nse-Mvie a tenu à échanger une dernière fois avec les populations de sa circonscription.

Lors de leurs différentes interventions, les responsables du PDG ont souligné la nécessité de soutenir la candidate qui « est une femme de valeur dont le choix a été validé par les plus hautes instances du parti en tête desquelles le distingué camarade Ali Bongo Ondimba ». « Vous devez être derrière notre camarade car c’est en votant pour elle que le développement de votre commune sera efficient », a lancé Karine Arissani.

« Oui ne vous trompez pas. Oui chèrs parents femmes, jeunes et hommes Nous vous demandons de faire le choix de voter pour la politique impulsée par Ali Bongo Ondimba pour un meilleur avenir en confiance. Demain vous devez donc corriger et sanctionner ces vendeurs d’illusions », a lancé Hortense Joëlle Nse-Mvie

Fait marquant lors de cette rencontre, le soutien du mouvement féministe l’Appel des mille et Une qui prône pour un vote massif en faveur des femmes ayant franchi le cap du premier tour des législatives. Pour la vice présidente 1 de ce mouvement Yolande Nyonda, il est nécessaire d’apporter un soutien sans faille au candidat de la gente féminine car « Qui va porter notre voix au parlement, si ce n’est une femme », a-t-elle souligné.  

Avec treize candidates en situation de ballotage, ce mouvement qui oeuvre depuis plusieurs années pour l’émancipation des femmes et leur représentativité dans les organes décisionnels du pays espère voir la majorité d’entre elles accéder au Palais Léon Mba.  

Laissez votre commentaire