Législatives 2018: Joël Mapangou dans les starting blocks à Plein-Ciel-Bissegue

Joel Mapangou entouré des équipes de football du 5ème arrondissement de Libreville © D.R

Alors que se profile peu à peu la tenue des prochaines élections législatives, de nombreux acteurs politiques commencent à sortir du bois afin de prendre part à ce scrutin. Ce mercredi 11 juillet, en marge d’une remise de dons aux deux équipes de football qui représenteront le 5ème arrondissement pour le Challenge des Géants, Joël Mapangou a officialisé sa candidature dans le 1er siège de cette circonscription.

S’inscrivant dans une démarche de solidarité et de proximité envers ses concitoyens, le jeune leader de l’opposition a tenu ce jour à offrir sa contribution pour l’épanouissement des jeunes de son arrondissement. Les deux équipes du 5ème qui participeront  à cette compétition qui regroupera toutes les meilleures équipes des différents arrondissements de Libreville, ont donc bénéficié de son appui matériel mais aussi moral en qualité de fils de cette circonscription.

Joël Mapangou a tenu à offrir une série de maillots et des ballons afin que ces jeunes puissent préparer sereinement la compétition et représenter valablement leur arrondissement. Un geste qui n’a d’ailleurs pas manqué d’être salué par la jeunesse du 5ème arrondissement, qui l’a remercié en lui promettant de prendre bien soin de ces équipements.

Par ailleurs, interrogé sur son engagement politique, Joël Mapangou a souligné sa volonté de contribuer au bien-être de ses concitoyens. A cet effet, il a annoncé sa candidature aux prochaines élections législatives. «Je tiens par la même occasion à annoncer à mes pères, mes mères, mes frères et soeurs que je serai bien candidat aux élections législatives dans notre arrondissement. J’ai profité du fait que plusieurs jeunes viennent des différents quartiers de ma circonscription pour sensibiliser chacun sur la nécessité de donner un nouveau souffle au développement du Gabon, et cela passe par un renouvellement en profondeur de notre classe politique», a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire