Législatives 2018/ Guy Christian Mavioga: «le BDC répondra présent»

Guy Christian Mavioga, secrétaire général exécutif du BDC © Peupleinfos

Ce samedi 10 mars 2018,  Guy Christian Mavioga, secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), a réuni le bureau politique de son parti en vue de réfléchir sur les échéances électorales à venir. A cette occasion, il a réaffirmé la participation de sa formation politique aux législatives quelque soit la date qui sera arrêtée pour leurs organisations.



A la suite de la réunion convoquée par le ministre de l’intérieur, Lambert Noël Matha, avec les leaders des partis politiques de l’opposition et de la majorité, le jeudi 7 mars dernier, Guy Christian Mavioga, le leader du BDC, a réuni les cadres de son parti, ce samedi 10 mars 2018, pour se pencher dans sur les enjeux liés à la tenue des élections législatives prochaines.

Lire aussi >> Mise en place du CGE: des partis de la Coalition présents à la réunion préparatoire

Au cours de son propos introductif à ladite réunion, Guy Christian Mavioga s’est montré confiant quant à la participation Bloc démocratique chrétien au scrutin à venir. «Peu importe la date définitive arrêtée pour l’organisation effective des élections législatives, le BDC répondra présent», a-t-il lancé aux membre du bureau politique de son parti.  

S’exprimant sur la réunion convoquée par Lambert Noël Matha jeudi dernier, le secrétaire général exécutif du BDC a estimé que les orientations données par le ministre de l’intérieur, sur la mise en place imminente du Centre gabonais des élections (CGE) dont le président et les vice-présidents seront élus par ses pairs, est la condition inéluctable qui précède l’organisation du scrutin.

Lire aussi >> Noël Lambert Matha: «La fixation de la date des législatives incombe au CGE»

Guy Christian Mavioga au terme de son allocution, a instruit les membres du bureau politique du Bloc démocratique chrétien à se mettre à pied d’œuvre pour porter vers les populations la vision d’Ali Bongo Ondimba pour le Gabon et à se préparer à investir le terrain en vue de maintenir une majorité au chef de l’Etat à l’Assemblée nationale.

Laissez votre commentaire