mardi,26 janvier 2021
Accueil A La Une Législatives 2018/ François Ondo Edou: «le boycott est improductif»

Législatives 2018/ François Ondo Edou: «le boycott est improductif»

C’est en filigrane ce qu’il faut retenir de l’entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire Antsia, dans sa parution du mardi 28 août dernier. Le vice-président de l’Union nationale, François Ondo Edou candidat aux élections législatives dans le 1er siège du 2ème arrondissement de Libreville entend donc faire barrage au Parti démocratique gabonais (PDG) le 6 octobre prochain.

Fervent défenseur de la participation de Coalition pour la nouvelle République (CNR) aux prochaines joutes électorales, François Ondo Edou fait partie de ces hommes politiques qui estiment que la présence des députés de l’opposition à l’Assemblée nationale permettra de contrer «le pouvoir hégémonique du PDG au sein de la chambre basse du parlement».

Le vice-président de l’UN a par ailleurs indiqué que si l’opposition n’était pas représentée à l’Assemblée nationale le peuple gabonais ne ferait que subir les «lois iniques» votées par le PDG et ses alliés. «Il faut marquer les hommes du pouvoir à la culotte pour leur rendre le sommeil difficile», a-t-il laissé entendre.

François Ondo Edou estime que la nonparticipation de l’opposition au scrutin législatif de 2011 a permis au parti au pouvoir d’obtenir 114 des 120 députés de la 12ème législature. «Le boycott est improductif quand on a en face de soi un pouvoir et des hommes qui n’ont pas encore intégré le cercle des hommes civilisés», a-t-il précisé.

Le candidat déclaré au 1er siège du 2ème arrondissement de Libreville entend mettre un terme à l’hégémonie du Parti démocratique gabonais au sein de l’Assemblée nationale et en appelle à la contribution de tous ceux et celles qui sont en quête d’alternance, notamment les syndicats, les églises et la société civile.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Bestheinfusion