Législatives 2018: la communauté myènè rejette le candidat PDG

Dans le cadre des élections législatives prévues le 6 octobre 2018, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) a rendu publique sa liste de candidats titulaires. Parmi ceux-ci, Joseph Marie Boussengue,  candidat au 2e siège du 1er arrondissement de Libreville, qui se voit malheureusement rejeté par la communauté autochtone, les Myènè, dont les représentants se sont réunis en assemblée générale le mercredi 15 août dernier au quartier Louis, pour dire leur mécontentement.

C’est donc munis de torches indigènes et tous de blanc vêtus, que les membres de la communauté myènè se sont rassemblées autour de la symbolique statuette Raponda Walker, au quartier Louis, ce jour pour rappeler aux responsables du parti au pouvoir les termes de leur accord qui stipule que le 2eme siège du 1er arrondissement de la capitale leur revient de droit.

«Considérant que le 2ème siège du 1er arrondissement est réservé à la communauté myènè de manière historique. Constatant que le PDG vient de désigner un candidat titulaire non originaire pour défendre les couleurs du Parti lors des prochaines élections législatives. Nous communauté myènè du 2ème siège du 1er arrondissement de la Commune de Libreville ne pouvons accepter une telle humiliation, et jugeons cet acte assimilable à une expropriation de notre communauté», s’est insurgée ladite communauté dans une déclaration parvenue à la rédaction de Gabon Media Time.

En effet, pour ces derniers, il paraît inconcevable que la cour du village soit ouverte à “l’étranger” plutôt qu’au patriarche. «La communauté regorge d’intellectuels capables de les représenter, pourquoi alors investir une personnalité qui du moins ne fait pas l’unanimité ?», s’interrogent-ils alors que Joseph Marie Boussengue, n’est pas d’ethnie myènè.

Pris au dépourvu par cette tranche de la population qui promet sans langue de bois de conduire leur candidat PDG à l’échec. Si les responsables dudit parti choisissaient de revenir sur leur choix dans cette circonscription conformément aux attentes des autochtones, ce dernier pourra ainsi s’assurer d’une nette victoire, dans le cas contraire, ils peuvent déjà considérer le 2e siège du premier arrondissement comme  étant perdu.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire