Législatives 2018: Challenge nationaliste dans la course

Ghislain Ngui Nze, président de Challenge Nationaliste (au centre) © GMT

C’est à la faveur d’une conférence de presse organisée ce 7 avril 2018 au quartier Sogatol dans le 5ème arrondissement de Libreville, que les responsables de Challenge nationaliste (CN) ont tenu à présenter officiellement leur mouvement politique. A cette occasion, ils ont décliné leur vision politique et annoncé leur volonté de présenter des candidats aux prochaines élections législatives.

C’est entouré des membres de son bureau, que le président de ce nouveau parti politique, Ghislain Ngui Nze a expliqué les principes directeurs de ce mouvement. Il a fustigé l’attitude rétrograde de certains leaders politiques, qui continuent de marginaliser la jeunesse. Ainsi, il a invité ces derniers à une prise de conscience collective afin de prendre la place qui leur revient dans le landerneau politique gabonais.

Le leader de ce mouvement de jeune qui était accompagné de son vice-président, Amiss Kombo a martelé qu’il était temps que la jeunesse s’implique désormais pleinement dans la vie politique du pays. «L’heure de prendre notre destin en main a sonné, hors de question d’être encore le bon petit du bon grand, il est question aujourd’hui de participer et prendre part au nom de la jeunesse sur la table de prise de décision de notre pays à tous, le Gabon. Un droit ne se négocie pas. Voilà pourquoi nous devons nous battre afin de donner à la jeunesse, la place qui lui revient en optant et adoptant des choix courageux et forts. Sachons rester jeunes conscients, et libres d’esprits. Recherchons cette liberté forte celle de choisir sa vie en restant digne et fière», a-t-il indiqué.

Il a sonné le glas de l’attentisme qui a toujours caractérisé la jeunesse gabonaise, estimant que «les jeunes ont le droit de faire connaître leur volonté» et contribuer de manière efficiente au développement du Gabon.

Par ailleurs, répondant aux questions de la presse sur les prochaines élections législatives, Ghislain Ngui Nze, a annoncé la participation du Challenge Nationaliste à ce scrutin. «Nous allons commencer par là, nous aurons des candidats sur toute l’étendue du territoire malgré le manque de moyens nous ferons avec les nôtres, la jeunesse représente 70% de la population donc nous sommes une force il suffit que les jeunes comprennent qu’il est temps trop c’est trop», a t-il souligné.

«Nous n’avons pas assez de temps mon bureau et moi sommes déjà au boulot aujourd’hui nous impulsons une dynamique pour permettre aux jeunes d’être eux mêmes leur propre artisan, architecte de leur propre avenir», a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire