Législative 2018: Ndong Meyo se positionne dans le 5ème arrondissement de Libreville

Raymond-Placide Ndong Meyo, ministre délégué aux Affaires étrangères © GMT

Ce samedi 10 février 2018, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Raymond-Placide Ndong Meyo, s’est rendu à Lalala-À-Droite pour entre autres entretenir les populations de ce quartier de Libreville sur l’actualité socio-politique. Il a profité de cette occasion pour annoncer sa candidature aux prochaines législatives d’avril 2018 dans le 2ème siège du 5ème arrondissement de Libreville.



Raymond-Placide Ndong Meyo, originaire de Lalala, a été reçu samedi 10 février après-midi par des centaines d’habitants représentés par leur Chef de quartier Ndong Dénis qui lui a souhaité la bienvenue en son nom et à celui de ses administrés. «Monsieur le ministre, soyez en remercié d’avoir pensé à vos parents de Lalala pour votre première sortie. Sachez en mon nom et à celui des habitants du quartier que vous êtes le bienvenu ici parmi nous», a-t-il précisé.

Prenant la parole à son tour, le ministre s’est dit très heureux de se retrouver au milieu des populations de ce quartier qui l’ont vu grandir. Rappelant le contexte difficile dans lequel se trouve le pays actuellement, le membre du gouvernement a appelé les populations à la solidarité, à l’union et à la fraternité, pour faire face à la crise mondiale qui n’épargne pas le Gabon. «Il ne faut plus vivre dans les clans. Il faut bannir le discours qui consiste à dire “je suis contre un tel ou contre un tel autre”. Cela ne va nous entraîner que vers la chute», a-t-il martelé, avant de lancer un appel à l’adhésion à sa vision pour l’arrondissement: «j’ai mis en place un QG derrière l’ancienne Gaboprix de Lalala. Venez discuter avec moi pour que nous puissions ensemble penser à ce qui est bien pour notre communauté».

Perçu parmi les symboles de l’alternance politique dans cet arrondissement, l’actuel ministre délégué aux Affaires étrangères a rappelé aux populations que 75 ans durant, une seule famille a régné sans partage sur cette circonscription. Pointant du doigt Jean-François Ntoutoume Emane et les siens, Raymond-Placide Ndong Meyo a estimé qu’il était temps de voir émerger un nouvel homme politique capable de rassembler les fils et les filles du 5ème arrondissement.

Dans l’optique des prochaines législatives, l’ancien maire du 5ème arrondissement qui dispose du soutien du président Ali Bongo Ondimba qui l’a porté au gouvernement au sortir du dialogue Politique d’Angondjé entend désormais briguer le mandat de député pour représenter valablement les populations de cette circonscription pour lesquelles il a consacré une bonne partie de sa vie politique. «Je voudrais vous confirmer ma candidature aux législatives», a-t-il lancé sous un tonnerre d’applaudissements.

Laissez votre commentaire