Le TAS condamne le Gabon à verser plus de 300 millions à l’ancien DTN José Antonio Garrido

Gabon Gabonmediatime Tribunal Arbitral Du Sport
Siège du Tribunal Arbitral du Sport © D.R.

Alors qu’il avait déposé une plainte contre le Gabon le 5 avril 2019 auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour nonversement de ses arriérés de salaire, l’ancien Directeur technique national (DTN) José Antonio Garrido vient d’obtenir gain de cause. Ainsi, comme le relaient de nombreux médias sportifs, le Gabon devra s’acquitter de la coquette somme de 312 millions de FCFA dans ce litige. 


L’information a été relayée par nos confrères du média en ligne Le sportif. Alors que le Gabon doit faire face à une crise à la fois sanitaire et économique qui pourrait occasionner de lourdes pertes sèches, le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient de condamner le pays à s’acquitter d’une lourde amende, dans le dossier qui l’oppose à l’ancien Directeur technique national (DTN) José Antonio Garrido. 

En effet, le portugais qui avait déposé plainte le 5 avril 2019 auprès de l’institution internationale basée à Lausanne, après plusieurs recours auprès des autorités gabonaises, vient d’obtenir le « paiement en  intégralité de la somme de 312.000.000 FCFA ». Cette décision prise par le TAS « après étude du dossier déposé par l’ancien DTN » vient souligner une fois de plus cet « amateurisme » des dirigeants tant décrié.

Notifiée à la fois à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) et au ministère en charge des Sports, cette décision intervient dans un contexte pour le moins délicat. Par ailleurs, comme le soulignent nos confrères, le Gabon devra s’acquitter d’un intérêt moratoire à compter du 1er juillet 2020, en cas de nonpaiement de cette somme d’ici expiration du délai autorisé. 

Pour rappel, José Antonio Garrido avait occupé le poste de DTN d’abord de 2015 à 2017 sous l’ère de son compatriote Jorge Costa, avant d’être reconduit sous l’ère José Antonio Camacho de 2017 à 2019 puis brièvement sous l’ère Cousin. Il a par ailleurs assuré brièvement l’intérim au poste de sélectionneur en 2016 après le limogeage de Jorge Costa, avant de tirer un trait sur la sélection en décembre 2018.

Laissez votre commentaire