Le secteur touristique gabonais ne représente que 3% du PIB

© Petit Futé

Avec une superficie de 267.667 km2, 833 kilomètre de côtes et près de 80% de son territoire inoccupé, le Gabon compte treize parcs nationaux protégés qui regorgent d’une faune et d’une flore sur 3 millions d’hectares. Tout ce potentiel vert et exploité pourrait être un “El dorado” touristique et une manne financière, mais il en est rien.



En effet, l’industrie touristique gabonaise ne représente que moins de 3% du PIB et ne fait travailler que 11 500 personnes. Le nombre d’arrivées touristiques au Gabon est estimé à plus de 200 000, mais le nombre de vrais touristes internationaux d’agrément ne dépasse pas les 60 000.

Dans l’optique de booster ce secteur, le Gabon et l’Afrique du Sud s’acheminent vers une coopération touristique plus dynamique. Une option que certains observateurs estiment salutaire pour le Gabon. A savoir que le pays de Mandela accueille chaque année près de 10 millions de touristes et le secteur y est devenu une industrie bien organisée.

Le potentiel touristique du Gabon est une sérieuse option pour une réelle diversification de l’économie. C’est une aubaine pour sortir de la dépendance au secteur minier notamment, au secteur pétrolier. Les dirigeants devraient mettre l’accent là-dessus afin que la diversification de l’économie ne soit plus un simple slogan.

Enfin, le tourisme pourrait favoriser la création d’emplois en vue de lutter contre le chômage qui continue de battre son plein. Encore une fois, un appel est lancé à l’endroit des pouvoirs publics.

Laissez votre commentaire