Le secteur du BTP en difficulté

© D.R

Après une croissance soutenue ces dernières années et une part dans le PIB ayant atteint son pic en 2015 avec 8% de richesse créée, le secteur du BTP connaît un ralentissement certain depuis deux ans.

Ne vous y trompez pas. Malgré la poursuite au forceps de certains chantiers gouvernementaux à l’image de l’axe PK5-PK12 ou encore la route Port-Gentil-Omboué, le secteur du BTP connaît un net ralentissement de sa croissance et a connu une baisse non négligeable de son chiffre d’affaires en fin septembre 2017.

Etabli à 127,17 milliards Fcfa contre 137,6 milliards Fcfa un an plus tôt, le secteur n’a pas sû faire face aux perturbations sur les différents chantiers qui ont notamment conduit à une diminution de la main d’oeuvre sur ces derniers.

Autre incidence majeure de ses perturbations, la production du ciment qui a connu une baisse de près de 6% à 245530 tonnes, avec un recul de près de 10% à 18 milliards de Fcfa. Stabilisation consécutive pour sa part à la mesure d’interdiction d’importation de ciment décidée par le gouvernement.

Espérons qu’en 2018, ce secteur soit de nouveau porteur pour notre économie.

Laissez votre commentaire