Le Rond point de Nzeng transformé en dépotoir

Le Rond-point de Nzeng-Ayong © D.R

La question de l’insalubrité dans la capitale demeure visiblement une équation insoluble pour les autorités municipales. Au delà de la responsabilité du gouvernement qui peine à répondre de manière efficace à la question de la collecte et du traitement des ordures, l’incivilité des populations doit également être mise en lumière. C’est le cas du Rond point de Nzeng Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville, qui est devenu décharge à ciel ouvert au vu et au su de tout le monde.

Entre déchets organiques, sachets, bouteilles de tout genre et emballage de boisson, la fontaine située au Rond point de ce quartier populaire de Libreville laisse un bien triste constat. C’est une situation  d’autant plus regrettable car, elle trouve son origine dans l’incivisme des populations qui ne daignent pas respecter les règles de salubrité dans ce type de lieu public.

Absence de sensibilisation, incivisme notoire ou impunité, la question de la généralisation des comportements insalubres sur la voie publique et dans les espaces publics est visiblement un casse-tête pour les municipalités, qui disposent pourtant de commissariats de police dont les missions ont semble-t-il été réduites aux seuls contrôles des taxis et autres usagers de la route.

Par ailleurs, le niveau d’insalubrité observable au Rond point de Nzeng-Ayong fait courir un grand risque sanitaire aux populations qui fréquenter ce lieu. notamment, les élèves des établissements primaires et secondaires aux alentours.  

Le gouvernement, la Mairie de Libreville et celle du 6ème arrondissement devraient tous réfléchir à des moyens de dissuasion pour préserver ce lieu public de tels comportements inciviques.

Laissez votre commentaire