Le RHM installe les responsables de sa coordination du 4ème arrondissement

Alexandre Barro Chambrier et des membres de son parti © GMT

Dans le cadre de sa tournée d’implantation des structures de base du parti, le Rassemblement Héritage et modernité était l’hôte des populations du 4ème arrondissement de la commune de Libreville. Occasion pour cette formation politique d’installer les responsables de la coordination qui seront chargés d’animer les activités au sein de cette circonscription électorale objet de toutes les convoitises.

En effet, c’est conduite par son président, Alexandre Barro Chambrier et des membres de son parti, notamment son secrétaire général, Michel Menga M’Essone et les secrétaires généraux adjoints Michel Boumi et Christian Clotaire Ivala que cette formation  politique membre de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) autour de Jean Ping a tenu à présenter aux populations du 4ème arrondissement les différents responsables de la coordination de cette circonscription.

Ouvrant la série d’allocutions qui a ponctué cette rencontre, la représentante des habitants du 4ème, Jacqueline Mangama, a félicité les membres du directoire pour le travail abattu lors des précédentes étapes d’installations des structures de base dans l’Ogooué-maritime, la Nyanga, la Ngounié et le Moyen-Ogooué. «Les patriotes sont avides de connaître les responsables de la gestion de proximité  de notre parti, comme ils aimeraient vous entendre sur les sujets d’actualité du pays»; a t-elle déclaré.

Répondant aux préoccupations des populations, notamment sur leur positionnement actuel, le secrétaire général de RHM, Michel Menga M’Essone s’est voulu rassurant quant à la poursuite du combat pour le changement et l’alternance, confirmant de ce fait l’engagement de cette formation politique aux côtés du président élu Jean Ping. «Un arbre ne peut pas être solide s’il n’a pas de racines solides. Nous considérons que Ping est le tronc de l’arbre et que nous sommes les racines, RHM est l’une des racines, nous souhaitons donc que l’une des racines soit solide pour que le tronc soit solide et qu’il ne tombe pas»; a t-il indiqué.

Après l’installation de la coordination du 4ème arrondissement qui a vu Patrice Mabisse Mapinde nommé coordonnateur de cette circonscription; Hassane Salatou en qualité de délégué au élection ; de Elise Mengue comme trésorière, et aussi Christiane Antonio Eniva comme délégué aux femmes, le président du Rassemblement héritage et modernité, Alexandre Barro Chambrier  n’a pas manqué d’adresser ses félicitations à ces nouveaux responsables qui auront la lourde charge de conduire l’activité du parti.

Par ailleurs, il a profité de cette occasion pour entretenir les populations sur les sujets d’actualité de l’heure, notamment la question portant sur la révision constitutionnelle adoptée en Conseil des ministres le 28 septembre dernier. Il a dénoncé la volonté «d’Ali Bongo de s’octroyer les pleins pouvoirs afin de perpétuer son pouvoir». «Cette réforme de la Constitution n’a qu’un seul but que s’il y a une cohabitation il va s’octroyer tous les pouvoirs, (…) toute ces choses là appellent à la vigilance, c’est pourquoi lorsqu’on a une difficulté on ne baisse pas les bras, on persévère»; a t-il martelé.

Laissez votre commentaire