Le RHM étend son influence dans la Nyanga

Dans la droite ligne de sa tournée nationale entamée le samedi 5 août dernier, à Port-Gentil, le Rassemblement héritage et modernité (RHM), formation politique membre de la Coalition pour la nouvelle République autour de Jean Ping, poursuit depuis le lundi 16 octobre, l’installation de ses structures de base et l’entretien des populations de la Nyanga sur la crise sociopolitique que traverse le pays.

C’est accueilli par le secrétaire général adjoint chargé de la province de la Nyanga, Clotaire Christian Ivala, que la délégation conduit par le président du RHM, Alexandre Barro Chambrier et son secrétaire général, Michel Menga M’Essone, a entamé  le 16 octobre dernier, une tournée qui les a conduit dans les principales villes de la province. Le directoire de ce parti s’est ainsi rendu dans la commune de Tchibanga, avant de regagner la ville côtière de Mayumba.

Lors de ces rencontres avec les populations de la Nyanga, il était question de les entretenir sur les question d’actualité de l’heure, notamment sur la grave crise que traverse le pays depuis la fin du scrutin présidentielle du 27 août 2016, le projet de la révision constitutionnelle envisagé par le gouvernement qui selon les explications des responsables du Rassemblement héritage et modernité aura une «incidence sur les principes démocratiques et vise simplement à renforcer les pouvoirs d’Ali Bong».

Le directoire du Rassemblement héritage et modernité sont également revenus sur la descente, le vendredi 13 octobre dernier d’un huissier de justice et des gendarmes encagoulés chez Jean Ping, dénonçant un énième acte d’intimidation vis à vis du «président élu».

Par ailleurs, le président du RHM, Alexandre Barro Chambrier et sa délégation, ont profité de cette tournée dans la province de la Nyanga qui devra se clôturer ce mercredi 18 octobre à Moabi, pour installer les responsables des structures du parti.

Ainsi, c’est Simon Joseph Goma porté à la tête de la Coordination provinciale, qui aura la lourde tâche d’animer les activités du parti dans la Nyanga. Il  sera secondé tout à tour par Francine Maganga, coordinatrice communale de Tchibanga, Alcide Mounguengui, coordinatrice du 1er arrondissement; Marie Claire Maganga,coordinatrice du 2eme arrondissement. Au département de Mougoutsi, c’est Louis Joachim Ibinga qui a été désigné coordinateur, Calvin Mabika, coordinateur du département de Mongo et au Mouvement des jeunes modernistes, le choix a été porté sur Patrick Kassa Kassa, quant à Alphonsine Koumba elle assurera la présidence du Mouvement des femmes Modernisatrices.

Laissez votre commentaire