Le Rassemblement Héritage et Modernité remobilise ses troupes à Atong Abè

Dans l’optique de mobiliser les partisans de l’opposition et présenter le parti, le rassemblement Héritage et Modernité a animé ce vendredi 7 avril à Atong Abè dans le 2ème arrondissement de libreville une causerie. Cette rencontre initiée par les responsables dudit parti avait pour objectif de sensibiliser la population et leur rappeler une fois de plus la nécessité de poursuivre le combat pour que la vérité des urnes donnant Jean Ping vainqueur de l’élection présidentielle du 27 août 2016 soit respectée.

C’est accompagné des membres du Bureau exécutif du Rassemblement Héritage et Modernité, notamment, Edgard Owono Ndong, Pascal Oyougou, Michel Boumi, que le Secrétaire exécutif de ce parti, Michel Menga M’Essone est allé au contact des populations d’Atong Abè, pour les entretenir de la crise multiforme que traverse le pays.

Après le mot de bienvenu d’un notable du quartier, le Coordinateur de la cellule H&M dans le 2ème arrondissement, Eyeghe Ndong Sima a remercié les jeunes de ce quartier pour leur présence prouvant ainsi le courage et la détermination qui les anime pour le changement et l’alternance au Gabon. Il s’est d’ailleurs félicité du refus catégorique du rassemblement Héritage et Modernité concernant sa participation au dialogue national organisé à l’initiative d’Ali Bongo. “Ce n’est qu’une mascarade, qui n’a d’autre objectif que de légitimer ce pouvoir illégitime” a t-il martelé.

Prenant la parole à sa suite, Edgard Owono Ndong s’est évertué à présenter l’idéologie du parti, mais aussi les structures qui composeront le nouvel organigramme, soulignant que ces structures qui seront mises en place progressivement sur l’ensemble du territoire ont pour vocation de concourir au rayonnement de RH&M.

En outre, Michel Boumi, s’est longuement appesanti sur la crise de l’éducation, à ce propos il a fustigé l’attitude désinvolte du gouvernement qui peine à trouver des solutions à ce problème qui perdure. Il a rappelé que cette crise met à mal le système éducatif depuis plusieurs années, exprimant au passage sa désolation concernant le taux d’échec élevé, les effectifs pléthoriques dus à l’absence de nouvelles salles de classes. Un problème qui fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs années au Gabon.

Pour conclure, Michel Menga M’Essone, Secrétaire général du Rassemblement Héritage et Modernité, est revenu longuement sur la situation chaotique que traverse le pays, il a souligné d’ailleurs que celle-ci s’est accentuée après l’élection contestée d’Ali Bongo qui a donné lieu à une violente répression sur les populations. Enfin, Michel Menga M’Essone a rappelé la force d’un peuple uni pour résister et a invité les militants et militantes à répondre présents massivement au meeting de Jean Ping qui aura lieu dans une semaine.

Rebecca Ayong

Laissez votre avis