Le Qatar apporte son soutien au développement du football au Gabon

Gabon Gabonmediatime Pierre Alain Mougengui Fegafoot Gabon
Le président de la fédération qatari de football Sheikh Hamad Al Khalifa Bin Hamad Al Thani et le président de la Fegafoot Pierre Alain Mounguengui © D.R.

Présent à Doha le 14 février dernier où il a rencontré le président de la fédération qatari de football Sheikh Hamad Al Khalifa Bin Hamad Al Thani, Pierre Alain Mounguengui a rapporté de belles promesses dans ses bagages. En effet, au cours des cinq prochaines années, la fédération de ce pays de la péninsule arabique, apportera un soutien multiforme axé notamment sur le marketing, la gestion des installations sportives et le développement des sélections nationales. 


C’est un petit pas pour la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) mais un grand pas pour le football gabonais dans son ensemble. Présent à Doha au Qatar où il s’est entretenu ce vendredi 14 février avec son homologue Cheikh Hamad Al Khalifa Bin Hamad Al Thani, Pierre Alain Mounguengui a obtenu de ce pays de la péninsule arabique, un soutien multiforme pour le développement du football.

En effet, alors que le football gabonais souffre de nombreux maux notamment en matière de formation des jeunes et d’infrastructures sportives, la fédération du qatar de football a décidé d’y investir et d’y apporter un soutien non négligeable. Axé sur le marketing et les activités promotionnelles, la gestion des installations sportives, la gestion et la formation des arbitres et le développement technique entre autres, cet accord apportera énormément dans un domaine qui en a besoin. 

Outre ces aspects techniques, l’accord prévoit également le développement des sélections nationales, du football féminin, du football des jeunes mais aussi le futsal, le Beach Soccer et la médecine sportive. A l’issue de cette signature, Pierre Alain Mounguengui s’est « réjoui de la signature de ce partenariat qui s’inscrit dans la vision du développement du football au Gabon ». 

Si les détails financiers de ce partenariat portant sur cinq ans n’ont pas filtré, l’initiative arrive « à point nommé », comme l’a rappelé PAM, elle révèle également l’attrait de nombreux spécialistes pour un football gabonais qui a su produire au fil des ans quelques talents qui aujourd’hui brillent à l’international. Néanmoins, au regard des difficultés de mise en oeuvre de ce type de projets, les résultats seront très attendus. 

Laissez votre commentaire