Le procès en exclusion de Moukagni-Iwangou de l’US renvoyé au mardi 22 mai

Elza Ritchuelle Boukandou et ses consiels au terme de l'audience, ce 18 mai 2018 © GMT

Le procès en exclusion intenté par l’Union et solidarité (US) contre son président Jean de Dieu Moukagni-Iwangou qui devait débuter ce vendredi 18 mai devant le juge des référés du tribunal judiciaire de première instance de Libreville, a été  renvoyé au mardi 22 mai prochain à la demande des avocats de la défense.

Le procès opposant le Mouvement des jeunes upégistes, organe spécialisé de l’Union et solidarité contre son leader, Moukagni-Iwangou, a qui il est reproché d’avoir violé les dispositions réglementaires du parti en rentrant au gouvernement, qui devait se tenir ce matin, a finalement été renvoyé au mardi 22 mai, à la demande des avocats de l’actuel ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique.

Absent pour la circonstance, se sont ses avocats qui ont, au cour de l’audience demandé un report, afin d’avoir le temps nécessaire de prendre connaissance des pièces versées au dossier. Une requête qui a été accordée par le juge, qui a fixée au mardi 22 mai la tenue de la nouvelle audience.  

La présidente du Mouvement des jeunes upégistes Elza Ritchuelle Boukandou, qui s’est exprimée au terme de l’audience, n’a pas caché son optimisme quant à la suite des événements. «Je fais entièrement confiance à la justice de son pays pour que celle-ci puisse rendre un verdict juste et équitable», a-t-elle confié.

Laissez votre commentaire