Le président de l’Udis remet une quarantaine de permis de conduire aux jeunes d’Ozangué

Hervé Patrick Opiangah remettant à un jeune d'Ozangué son permis de conduire © GMT

Ce samedi 14 octobre 2017, le président de l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (Udis), Hervé Patrick Opiangah a procédé à la remise officielle d’une quarantaine de permis de conduire à autant de jeunes du quartier Ozangué dans le 5ème arrondissement de Libreville, préalablement sélectionnés et formés aux frais de cette formation politique.

Hervé Patrick Opiangah est arrivé aux environs de 16 heures à Ozangué, où il a été accueilli par près de cinq cent habitants de ce quartier de la commune de Libreville. Après avoir salué les membres du directoire de son parti et quelques représentant de la cellule de l’Udis du 5ème arrondissement, la cérémonie à proprement parlé débuté.

Ouvrant la série d’allocution qui a ponctué cette cérémonie, la représentante des récipiendaires de la cellule Udis d’Ozangué, Bouyessi Jessica Michaël a tenue à remercier le président de l’Udis pour la générosité dont il fait montre depuis plusieurs années. «Nous vous disons Monsieur le président cet après midi que la joie qui nous anime est incommensurable d’être détenteurs pour la première fois Ici à Ozangué d’un permis de conduire qui nous ouvre les  portes du travail nous heureux récipiendaires, car nous serons éternellement reconnaissants»; a-t-elle lancé.

S’en sont suivis des prestations de jeunes artistes issus de ce quartier populaire et l’intervention du président de la cellule Udis, Pacôme Nzegué qui a entre autres remercié à son tour Hervé Patrick Opiangah pour ses actions sociales au profit de la jeunesse gabonaise en général et à celle d’Ozangué en particulier. Il a également appelé les populations du quartier «à préserver la cohésion sociale et l’unité car le Gabon est un pays de paix. Si de telles actions sont posées au profit des uns et des autres c’est parce que nous vivons dans un pays en paix».

Prenant la parole à son tour, le président fondateur de l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (Udis) s’est d’abord adressé aux récipiendaires, à qui il a rappelé que «la route tue, je vous le conseille, faites attention. Vous avez été formés nous avons encore besoin de vous pour  longtemps. A vous de mettre en pratique les consignes sécuritaires au quotidien. Le permis a l’air anodin, d’aucuns pensent que c’est un caprice mais non, dans la quête de son premier travail, il est le premier diplôme professionnel dans la vie. Je vous félicite et vous invite à vous en servir pour gagner convenablement vos vie»; a-t-il conseillé.

La remise de ces permis de conduire s’inscrit dans le cadre d’actions sociales menées par l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale au profit des jeunes gabonais. Ozangué qui est le quartier qui a vu grandir son président,  Hervé Patrick Opiangah n’est que la première étape d’un long processus.

Laissez votre avis