Le parcours exceptionnel de Jérôme Okinda immortalisé dans un ouvrage biographique

«Mgr Okinda et son temps : fragments de vie et témoignages», des auteurs Jean-François Owaye et de Jérôme Okoundzi © GMT

Dans la droite ligne de la cérémonie qui s’est tenu le mercredi 9 mai dernier au ministère du Budget et des Comptes publics, ce samedi 12 mai, la salle de conférence Arambo du ministère de l’Economie a été le cadre choisi pour procéder à la présentation au grand public de l’oeuvre intitulé «Mgr Okinda et son temps : fragments de vie et témoignages», des auteurs Jean-François Owaye et de Jérôme Okoundzi. Un livre qui retrace le parcours exceptionnel de l’une des personnalités les plus éclectique qu’à compté la République.

C’est une salle d’Arambo qui a littéralement refusé du monde lors de la cérémonie de présentation du livre biographique de l’ancien ministre de l’Economie, des Finances et des Participations et sénateur de d’Okondja, Jérôme Okinda. Cet événement qui marquait la 6ème année de commémoration de la mémoire de cet illustre personnalité a été rendu possible grâce l’implication personnelle du secrétaire général du Budget, Arthur Benga Ndjeme, en présence de nombreux anciens dignitaires et universitaires du pays.

Ainsi, c’est par la voix du secrétaire général adjoint 1 du departement du Budget, Michel Mbina, représentant Arthur Benga Ndjeme que cette administration a tenu à signifier la reconnaissance de la Nation à ce grand commis de l’Etat qu’était l’ancien sénateur. Une marque de reconnaissance à laquelle, a répondu le représentant de la famille en l’occurrence le sénateur, Carlos Okinda.

«La famille Okinda par ma voix vous exprime sa profonde reconnaissance pour avoir bien voulu prendre part à cette rencontre mémorielle, qui pour nous est un événement historique dédié au père bienveillant qu’était Jérôme Okinda, prélat, homme politique et homme multidimensionnel qui aura marqué les esprits toute sa vie durant par son caractère bien trempé mais aussi sa chaleur humaine et sa grande fidélité aux valeurs négro-africaines», a-t-il souligné.

Faisant la genèse de l’élaboration de cette oeuvre historico-biographique, Jean François Owaye, co-auteur avec  Jérôme Okoundzi, a indiqué que la démarche souhaité était de rendre à la mémoire collective l’histoire de l’une des personnalités qui ont donnés à la Nation gabonaise sa fierté et son rayonnement parmi les autres nations.  «Nous avons envisagé l’homme Okinda non comme le point de départ de l’examen sociologique, mais comme une sorte de bilan, la somme de tous les rapports sociaux. Notre fil ariane a été par conséquent de retrouver puis exposer les valeurs, les émotions, les manières de vivre, les désirs, les peurs et les joies de toute sa génération», a-t-il relevé.

Pour ce co-auteur, le dévoilement de cette oeuvre a un double objectif, celui non seulement de magnifier l’homme que fut le premier archevêque de l’église Mariavite au Gabon mais aussi la nécessité du devoir de mémoire envers «les valeureux fils de la Nation gabonaise».

Par ailleurs, ce vernissage a permis à certains intellectuels en l’occurrence l’historien Wilson André Ndombet, le sémioticien, Georice Madebe et le psychologue Samuel Mbadinga, de dresser une critique suivant la plus haute tradition de l’érudition universitaire. Dans la même foulé, l’ancien haut fonctionnaire et sociologue, Martin Alihanga a témoigné des valeurs qui fondait le combat des hommes appartenant à la génération de Jérôme Okinda, avant d’appeler à la pérennisation de ce type d’hommage pour restaurer l’histoire perdu du Gabon.