Le parc hôtelier de l’Etat bientôt sous pavillon privé

Karine Arissani, DG de AGATOUR © D.R

Face aux difficultés d’ordre structurelle et de gestion qui a pour conséquence des grèves à répétition dans les hôtels appartenant à l’Etat , le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a reçu la Directrice général de l’Agence gabonaise de tourisme (AGATOUR), Karine Arissani, afin d’échanger sur cette situation déplorable. A ce propos, il a été suggéré d’explorer une gestion privée de tous les hôtels sous tutelle de cette agence.  



Depuis sa nomination à la direction générale de l’Agatour, Karine Arissani fait des pieds et des mains pour remettre à flot l’ensemble du parc hôtelier de l’Etat. Dans la droite ligne des actions qu’elle n’a de cesse de mener, notamment après avec la grève interminable que traverse le Belinga Palace de Makokou , cette dernière a  commis le cabinet d’expertise EGCP à l’effet d’un audit sur la situation réelle de cet établissement hôtelier sous sa tutelle.

C’est donc pour rendre compte des résultats de cet audit, qu’elle a eu une séance de travail avec le chef du gouvernement afin de trouver des solution pérenne. Il s’agissait donc pour le cas de Belinga Palace et celle de l’ensemble du parc hôtelier de l’Etat d’une part, de presenter à Emmanuel Issoze Ngondet le dossier du potentiel repreneur de l’hôtel.

«Mettant en cause la gestion de ces dernières années, il m’a suggéré d’explorer une gestion privée de tous les hôtels sous tutelle de l’AGATOUR, en me réitérant son soutien ainsi que celui du Ministère en charge du Tourisme dans la résorption des problèmes qui minent lesdits hôtels» a indiqué Karine Arissani.

Laissez votre commentaire