Le Mouvement Priorités Citoyennes officiellement lancé par Guilou Bitsutsu Gielessen

Guilou Bitsutsu Gielessen et des responsables du MPC © GMT

C’est à la faveur d’une déclaration de presse, tenue ce mercredi 24 mai 2017 à l’Hôtel Hibiscus, sis à Louis dans le 1er arrondissement de Libreville, que Guilou Bitsutsu Gielessen a officiellement lancé le Mouvement Priorités Citoyennes (MPC), pour dit-il, «remettre l’homme au coeur du développement et au centre des priorités».

Guilou Bitsutsu Gielessen, président du Mouvement Priorités Citoyennes créé il y a quelques mois, a officiellement lancé ses activités à l’occasion d’une déclaration de presse tenue ce mercredi 24 mai devant la presse locale.

Le MPC qui est présenté par son président comme un «mouvement politique» qui se positionne en «Avant» parce qu’il n’est ni dans l’opposition, ni dans la majorité, se veut être une plateforme «ouverte à tous ceux et toutes celles, de tous bords qui sont pour que le pays aille de l’avant», a-t-il précisé.

Prenant l’engagement d’oeuvrer uniquement à l’amélioration de la situation des gabonais, à leur misère, à leur souffrance et à leur absence d’espérance. «Si les gabonais avaient ce qui leurs revient de droit, ils se tiendraient loin des intrigues et des manipulations politicienne.», a constaté Guilou Bitsutsu Gielessen.

Parce que «le peuple gabonais ne doit payer le prix fort des échecs des hommes politiques ou encore de la corruption de ses élites», le MPC dit ne ménager aucun effort pour sortir les gabonais de cet enfermement du tout politique. Pour ce faire, «Il faudra recentrer le débat sur les préoccupations des gabonais, prendre en compte leurs souffrances afin de les alléger», a-t-il poursuivi.

Le président du MPC qui appelle les gabonaises et les gabonais à adhérer massivement à ce nouveau mouvement, voudrait par son positionnement réinventer l’espoir d’un «Gabon Humain» et faire de «l’intérêt général» sa boussole, pour «élever le Gabon vers d’autres horizon.», a-t-il conclu.

Laissez votre avis