Le Made in Gabon à l’honneur à Libreville 

Du 9 au 11 décembre 2016 se tiendra à Libreville le premier salon Made in Gabon, cet événement aura pour objectif de promouvoir, valoriser les produits nationaux et de mettre en place un label made in Gabon. Une véritable aubaine pour les entrepreneurs gabonais qui peinent souvent à trouver un espace pour vulgariser leur savoir-faire.

C’est au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 7 décembre dernier, que l’initiateur du projet, Cédric Bekale, a présenté à la presse le concept Made in Gabon.  «Il s’agit de permettre aux grandes entreprises qui fonctionnent bien d’accompagner les petites entreprises dans la voie de la labellisation, leur montrer ce qu’elles savent faire, d’édifier les consommateurs sur des points clés, attirer l’attention des visiteurs sur le salon pour découvrir les produits Made in Gabon. C’est aussi pour soutenir l’économie, car on sait tous que le monde traverse une crise économique difficile ; je pense que c’est dans ces moments   qu’il faut revoir les stratégiques et les adapter pour devenir plus fort. En économie on dit que la crise porte en elle les germes de la croissance» soulignait-il.

Parti du constat de la difficulté éprouvée par les entrepreneurs nationaux à promouvoir leurs produits, Cédric Bekale a voulu par l’organisation de ce premier salon, encourager les nouveaux porteurs de projet à proposer aux investisseurs de s’imprégner du savoir-faire made in Gabon, et susciter de l’intérêt sur leurs projets. «La question n’est plus d’avoir des produits et simplement se contenter de les vendre sur le territoire national ; mais aller chercher la valeur à l’extérieur du Gabon, être compétitif et limiter les importations sur tout ce que nous consommons en passant de l’agroalimentaire à la technologie» a-t-il expliqué. Appelant les opérateurs économiques à s’impliquer d’avantage dans ce premier salon Made in Gabon.    

Près d’une trentaine d’entrepreneurs se sont déjà inscrits  à ce salon, notamment SOBRAGA, SMAG, SUCAF, et bien d’autres. En outre, un stand institutionnel sera installé. Ce dernier, sera le lieu d’explication du cadre, du fonctionnement légal et des opportunités des créateurs et entrepreneurs. Les banques se chargeront d’édifier le public sur les mesures incitatives.

Laissez votre avis