Le Lesotho, premier pays africain à légaliser la culture du cannabis

C’est une première qui pourrait ouvrir la voie à une réflexion en Afrique sur la question de la consommation de cannabis. Ainsi, en accordant à Verve Dynamics, une entreprise phytopharmaceutique basée au Cap en Afrique du Sud, un permis pour la culture, le traitement, la recherche et l’exploitation du cannabis à usage médical et scientifique, ce petit royaume devient la figure de proue de l’exploitation légale de l’or vert en Afrique.

En effet, le contrat signé entre le ministère de la santé du Lesotho et l’entreprise Verve Dynamics, permettra de développer une variété de cannabis sativa. Mais, sur le long terme, la compagnie ambitionne de se lancer dans la production d’autres variétés.

Il faut noter que ce royaume enclavé dans l’Afrique du sud était déjà un important exportateur de marijuana dans les années 2000, avec près de 70% des exportations intracontinentales. Avec la légalisation de l’usage à des fins thérapeutique, il pourrait fournir du cannabis à près de 40 millions de consommateurs quotidiens sur le continent, selon des chiffres de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime qui datent de 2007. Des chiffres avancés sous réserve d’une légalisation généralisée sur le continent.

La question de la légalisation de l’or vert sur le continent demeure pourtant tabou, même quelques pays aborde déjà la question, notamment la Zambie qui étudie la possibilité d’octroyer des licences de culture du cannabis à usage thérapeutique, ou encore le Malawi également qui travaille sur l’usage industriel de l’herbe. Avec le pas franchi par le Lesotho, on n’est donc pas loin de voir la légalisation se propager dans quelques années.

Laissez votre avis