Le gouvernement va mobiliser 200 milliards pour la réhabilitation du chemin de fer

© D.R

Le vendredi 23 février dernier, ministre d’Etat en charge des Travaux publics, Jean Pierre Oyiba, a conclu avec la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) un accord, dans le but de mobiliser une enveloppe de 200 milliards de FCFA pour la réhabilitation du chemin de fer.

Cet protocole d’accord qui est avenant à la convention de concession signée avec le groupe français Eramet, qui prévoit un programme d’investissement pour améliorer le niveau de services de la voie ferrée, a été entre Jean Pierre Oyiba, ministre d’Etat en charge des Travaux publics, Estelle Ondo, ministre des Transports et Patrick Claes, directeur général de la Setrag.

Les travaux de réhabilitation de la voie ferrée qui débuteront ce mars et qui s’achèveront en 2021 pour le volet infrastructures, et en 2023 pour le reste, seront supporté à hauteur de 61 milliards de Fcfa par la partie gabonaise et le reste par la Setrag.

Le chemin de fer gabonais (Transgabonais) dont le premier tronçon fut mis en service en 1978, composé d’une unique ligne de 669 km reliant la commune d’Owendo à celle de Franceville dans le Haut-Ogooué exploité à l’origine par l’OCTRA (Office du chemin de fer transgabonais), a été privatisé en 1999 et cédé depuis 2003 la Setrag (groupe ERAMET) dont l’effectif du personnel est de 1 300 agents.

Laissez votre commentaire