Le gouvernement envisage de mettre en place une mercuriale des produits agricoles

© business-et-finances.com

C’est l’un des sujets évoqué lors de la séance de travail entre le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage en charge du Programme graine, Yves Fernand Manfoumbi et Carmen Ndaot, ministre du Travail et de l’Emploi. Dans le soucis de réguler de manière efficiente la détermination des prix des produits agricoles, le gouvernement réfléchit à la mise en place d’une mercuriale.

Ainsi, lors de la rencontre entre les deux membres du gouvernement, il était question de réfléchir sur la possibilité d’élaborer une mercuriale des prix des produits agricoles locaux, afin de rendre les filières et les métiers du secteur plus compétitifs.

C’est dans cette optique que les autorités vont réaliser une étude sur les coûts des facteurs de production des différents formats des exploitations agricoles dans le pays (très petites, petites, moyennes et grandes). Il était également question de l’élaboration et l’adoption d’une convention collective des travailleurs agricoles, et de faire le point des exonérations fiscales accordées aux opérateurs de la grande distribution dans le but de faire profiter les acteurs de la filière de ces ressources.

Toutefois, ces mesures qui peuvent être saluées suscitent des interrogations au vu des difficultés qu’éprouve déjà le gouvernement à faire appliquer la mercuriale sur les produits de première nécessité. Mais il faut également noter que la mise en place d’une telle mesure pourrait provoquer une levée de bouclier des acteurs du secteur, ces derniers ne bénéficiant pas d’un appui réel des autorités.

Laissez votre avis