Le gouvernement dément le départ définitif de Shell Gabon

En marge de l’officialisation de la cession des actifs terrestre de Shell Gabon à Assala Energy, qui a eu lieu le vendredi 29 septembre dernier, dans l’enceinte du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures, le gouvernement a laissé entendre que la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise ne quittait pas définitivement le Gabon.

Profitant de de cette rencontre, le gouvernement par la voix du ministre de l’Economie, Régis Immongault a tenu à rassurer l’opinion sur les rumeurs d’un départ définitif de Shell du Gabon.«Shell va continuer ses activités au Gabon mais va aussi s’intéresser à d’autres secteurs.»; a-t-il affirmé avant d’annoncer que l’activité du pétrolier va se recentrer sur le secteur gazier.

«cette cession ne concerne que les activités on-shore. Shell est un partenaire historique du Gabon»; a poursuivi le ministre.

Revenant sur la situation de crise que traverse le secteur pétrolier, avec notamment la chute des cours du brut, Régis Immongault a souligné que le gouvernement entendait intensifier l’exploration de nouveau gisement. «Pour nous, l’essentiel est de relancer les activités dans le domaine et permettre à ce que nous recherchions davantage d’huile pour le bien de l’économie gabonaise», a t-il indiqué.

Par ailleurs, il faut préciser que dans le cadre de cette cession d’actifs on-shore, les 430 employés locaux de Shell seront transférés à Assala Energy.

Laissez votre commentaire