Le gouvernement compte déplacer les populations des zones inondables

Ce vendredi 17 mars 2017, Bruno Ben Moubamba, vice-premier ministre, ministre de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement a présidé une réunion visant à la présentation de l’étude des zones inondables de Libreville. Une présentation faite par Ghislaine Pongui de la Direction générale de la Construction et de l’équipement dudit ministère.

Suite à la récurrence des inondations durant les saisons pluvieuses, le Gouvernement gabonais se prépare à déplacer les populations des zones inondables. La mise en pratique de cette décision passera par la construction ou création des zones de logements. Le problème d’inondation est un sujet récurrent dans la capitale, . Ce phénomène qui persiste depuis des décennies​ semble être due à l’échec du Projet d’aménagement des bassins versants.

Pourtant, dans le cadre de la lutte contre les catastrophes naturelles, le gouvernement avait mise en place un organisme en charge de ces questions; en l’occurrence la Direction générale de la prévention des risques (DGPR)  qui est une direction du ministère de l’intérieur de la sécurité publique et de l’hygiène publique, chargé de la décentralisation et du développement local. La seule création de cette organe n’aura pas suffi à la proposition de solutions efficaces et durables  pour la résolution définitive du problème des inondations qui survient à la moindre averse.

Il apparaît donc que cette énième résolution pourrait être considéré comme un coup d’épée dans l’eau, si les cette présentation faite par la Direction générale de la construction et de l’équipement ne se matérialise pas en acte.

Laissez votre avis