Le gouvernement annonce une réduction de 26% des dépenses courantes

Emmanuel Issoze Ngondet, Premier ministre © Primature

Le jeudi 23 avril dernier, au cours de la présentation du premier rapport de mise en oeuvre du Plan de relance économique (PRE), le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a souligné les évolutions de l’administration en matière de maîtrise des dépenses publiques. Ainsi, le rapport indique qu’au cours des trois dernières années, l’Etat gabonais a réduit de 26% ses dépenses courantes.

Abordant les nombreuses questions et problématiques liées au PRE, Emmanuel Issoze Ngondet a mis en avant les efforts du gouvernement en matière de «sobriété et de limitation de ses dépenses». Concrètement, entre 2014 et 2017, l’Etat gabonais a réduit de 26% ses dépenses de biens et services, passant de 244 à 179 milliards de Fcfa indique le rapport.

Les principales catégories de dépenses concernées par cette baisse concernent «les frais de voyage et les perdiems liés aux missions des agents publics, les formations à l’étranger, les achats de véhicule et les frais de carburant», soit autant de dépenses que le gouvernement a su optimiser.

De plus, la maîtrise des dépenses en eau, électricité et téléphonie, et la rationalisation des dépenses des baux administratifs, ont permis à l’Etat d’économiser la bagatelle de 10 milliards de Fcfa entre 2013 et 2017. Néanmoins, ces efforts doivent être poursuivis afin de répondre aux exigences d’une gestion saine et rigoureuse.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire