Le gouvernement annonce une opération imminente «Libérez les  trottoirs»

Noel Lambert Matha, ministre de l'Intérieur © D.R

Le samedi 3 février 2018 dernier, après avoir respecté la désormais tradition de la journée citoyenne, le  Ministre de l’Intérieur en charge de la Sécurité et de l’hygiène Publique, Lambert-Noël Matha, a annoncé  le démarrage imminent d’une opération de salubrité publique dénommée «Libérez les  trottoirs».

C’est dans un communiqué publié sur la page officielle Facebook du Ministère de l’Intérieur que le Lambert-Noël Matha a annoncé l’opération qui consistera à désengorger les trottoirs de la capitales gabonaises décriés pour leur insalubrité.

Cette opération qui mettra forcément en mal les vendeurs à la sauvette et locataires illégaux des trottoirs vise l’assainissement de librevilloise. Dans la ligne de mire du Ministère de l’Intérieur en charge de la sécurité et de l’hygiène publique, les garages, les vulcanisateurs et les commerces ayant “fétiché” le domaine public. Le communiqué précise d’ailleurs que «même les vendeurs à la sauvette ne seront pas épargnés.»  

À titre indicatif, Lambert-Noël Matha a lancé un appel «à tous ceux qui ont cédé des espaces à usage commercial qui débordent sur les trottoirs de les démolir eux-mêmes avant que la force publique n’arrive». Les propriétaires sont donc avertis car selon le ministre «la capitale gabonaise n’a que trop souffert de ces encombrements sources parfois des embouteillages à certains endroits» a t-il conclu.

Pour l’heure, nul ne sait le jour ni l’heure que sera exécutée cette poignante opération pour le salut de l’environnement librevillois. Car si la question de l’insécurité n’a toujours pas trouvé charlatant auprès des pouvoirs publics, «Libérez les trottoirs» arrive sans prévenir. A la conscience commerciale d’en juger les conséquences.

Laissez votre commentaire