Le Gabon se retire de l’Uniffac

Pierre Alain Mounguengui, Président de la Fegafoot © GMT

Ce lundi 30 avril 2018, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), a annoncé via un courrier adressé à la Confédération africaine de football (CAF), son retrait de l’Union des fédérations de football de l’Afrique centrale (Uniffac). Décision faisant suite aux nombreux «dysfonctionnements» constatés par la fegafoot, indique le quotidien l’Union dans sa parution du jour.

C’est une décision forte que vient de prendre la Fegafoot et un coup dur porté à l’Uniffac. En se retirant de l’organisation sous régionale, l’instance dirigeante du Football gabonais présidé par Pierre Alain Mounguengui, jette un pavé dans la marre. En effet, les nombreux «dysfonctionnements qui perdurent jusqu’à ce jour dans le fonctionnement de l’institution» sont à l’origine de ce retrait, qui intervient un mois à peine après la disqualification des panthères U17 du tournoi de l’Uniffac.

Le non respect des statuts ayant conduit à la délocalisation du siège et du compte bancaire de l’organisation, alors que ceux ci stipulent que «le siège est fixé à Libreville»; ainsi que la nomination d’un centrafricain au poste de secrétaire général «en violation des dispositions statutaires» sachant qu’il avait été fixé que «les fonctions des secrétaires généraux sont assurés par un ressortissant de l’association nationale qui abrite le siège», sont autant de griefs portés à l’encontre de Patrice Ngaissona et son bureau.

A noter qu’en plus du Gabon, les fédérations congolaises et tchadiennes se sont également retirées de l’Uniffac estimant que ces nombreux griefs pourraient constituer «un obstacle à la relance des activités de l’Uniffac ou mettre en cause sa crédibilité et sa viabilité».

Laissez votre commentaire