samedi,26 septembre 2020
Accueil Derniers articles Le Gabon se loupe sur le marché de la BEAC

Le Gabon se loupe sur le marché de la BEAC

En compétition le 29 avril dernier pour la mobilisation de financements sur le marché des titres publics de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Gabon, Cameroun et Congo se sont livrés une lutte acharnée devant les investisseurs de la sous-région. Si le pays présentait des atouts non négligeables notamment en sa qualité de 2e animateur de ce marché depuis sa création, il s’est heurté à la perspicacité des autorités camerounaises. 

Bien qu’offrant plus de flexibilité aux investisseurs grâce notamment à la diversification des titres émis le 29 avril dernier, le Gabon n’a pas fait le poids face à l’ogre Camerounais. Dans cette bataille où le gagnant était susceptible d’empocher une enveloppe totale de financements comprise entre 34 et 46 milliards de FCFA, le Gabon s’est heurté au principal animateur de ce marché depuis son lancement en 2011.

En effet, dans cette bataille qui l’opposait également au Congo voisin dont la signature s’est révélée plus que douteuse, et qui pourrait s’avérer décisive dans les mois à venir au regard du besoin de financement des économies de la Cemac fortement impactées par la crise liée au Covid-19, le Gabon n’a pas pu empocher la mise malgré des taux d’intérêt attractifs proposés aux investisseurs. 

Segmentées en deux émissions d’obligations assimilables du Trésor à 4 et 2 ans de maturité pour des montants compris entre 12 et 15 milliards de FCFA notamment, le Gabon s’est donc fait voler la vedette par  le Cameroun qui selon l’agenceecofin, s’est même permis de rejeter 12 milliards FCFA proposés par les investisseurs, n’en prenant ainsi que 34, le tout en proposant des conditions moins attractives. 

2e animateur de ce marché depuis sa création, le Gabon devra donc poursuivre sa quête de financements visant à mobiliser des fonds pour sa survie dans les semaines à venir. Avec la clôture du programme d’assistance triennal avec le FMI en ligne de mire, le Gabon qui vient d’obtenir un appui de 88,2 milliards de FCFA de ce même bailleur, devra faire preuve de rigueur au regard de la dégradation de sa note souveraine.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt