Le Gabon libéré de la poliomyélite

le Gabon, «Pays libre de polio» © D.R

Il est de notoriété publique que «l’effort fini toujours par payer», celui consentis par l’Etat Gabonais en collaboration avec les organismes internationaux a eu raison de la poliomyélite. Ce vendredi 15 décembre 2017, la ministre de la Santé a annoncé la décision certifiant le Gabon «Pays libre de polio». Une victoire conforme aux engagements pris par le Gabon lors de l’Assemblée mondiale de la santé tenue à Genève en 1988.

«Il s’agit maintenant pour notre pays de consolider cet acquis et de ne pas relâcher les efforts entrepris. Sans triomphalisme ni autosatisfaction, il importe de rappeler l’intérêt que nous avons à pérenniser notre engagement commun, et à lutter résolument contre les maladies encore endémiques au Gabon. Cette responsabilité est aussi celle des familles qui doivent continuer de faire vacciner les enfants et éviter une résurgence de cette maladie», a indiqué Denise Mekam’ne.

Il s’agit là, d’un exploit proclamé une semaine avant, par la Commission régionale pour la certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA), réunie du 11 au 14 décembre à Yaoundé au Cameroun. Il convient toutefois de noter que la poliomyélite est une maladie infectieuse très dangereuse et contagieuse, causée par le poliovirus et peut entraîner une paralysie à vie des membres inférieurs chez l’enfant de moins de cinq ans. Elle se transmet principalement par des aliments et de l’eau souillée, ou encore par les selles d’une personne infectée. Le vaccin contre la polio demeure l’arme la plus efficace pour s’en débarrasser.

Les efforts consentis pour l’éradication de cette pandémie ont été encore observés récemment, il y’a deux mois, par le lancement d’une campagne de vaccination contre  la poliomyélite pilotée par la première dame Sylvia Bongo Ondimba, par ailleurs présidente de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO). Et quelque temps auparavant par le gouvernement en commun accord avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire