Le Gabon dans le top 10 des pays africains qui dépensent le plus pour la santé

© D.R

Au cours des vingts dernières années, de nombreux pays africains ont fait des efforts considérables pour améliorer l’accès aux services de santé. La Fondation Mo Ibrahim dans son dernier rapport sur le service public en Afrique a dévoilée la liste des pays qui investissent le plus dans ce domaine, et on retrouve le Gabon en bonne place.

Les Etats membres de l’Union Africaine (UA) s’étaient engagés en 2001 à Abuja à augmenter le financement public de la santé à au moins 15% de leurs budgets annuels. Plus de quinze ans après, seuls le Malawi, le Swaziland, l’Éthiopie et la Gambie ont atteint cet objectif.

Avec moins de 100 dollars (54 000 Fcfa) dépensés par habitant chaque année, les pays africains sont les mauvais élèves dans ce domaine à travers le monde; la moyenne des dépenses de santé par habitant en Afrique subsaharienne étant plus de dix fois inférieure à la moyenne mondiale de 1058,5 dollars (572 000 Fcfa).

Les dix États africains qui dépensent le plus pour la santé de leurs populations sont, le Gabon, l’Algérie, le Botswana, la Guinée équatoriale, la Libye, l’Ile Maurice, la Namibie, les Seychelles, l’Afrique du Sud et la Tunisie, avec plus de 300 dollars (162 000 Fcfa) par habitant pour la santé. La République centrafricaine, la République démocratique du Congo (RDC) et Madagascar ne dépensant que 20 dollars (10 000 Fcfa).

Bien que le rapport de la fondation Mo Ibrahim montre clairement les efforts fournis par l’Etat gabonais en matière de santé, le chemin reste encore long pour offrir à l’ensemble de la population des soins médicaux de qualité.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire