Le Gabon compte tripler la capacité de transport de sa production de manganèse

2e pays producteur de manganèse, le Gabon n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Grâce à la construction du terminal minéralier d’Owendo, la capacité de transport de sa production de manganèse devrait tripler. Mis en œuvre par Gabon Special Economic Zone Mineral Port, filiale du groupe singapourien Olam, le terminal minéralier d’Owendo est une aubaine pour les entreprises opérant dans le secteur au Gabon.

Ce nouveau terminal minéralier va notamment profiter à des entreprises telles que Nouvelle Mining Gabon, opérant à Franceville dans le sud-est du Gabon et la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huanzhu, qui opère à Ndjolé dans le centre du pays. Celles-ci pourraient voir leur capacité de production augmenter considérablement.

Selon Christian Magnagna, ministère des mines, ‹‹ lorsque le nouveau terminal minéralier atteindra sa vitesse de croisière, sa capacité annuelle de transport sera de 10 millions de tonnes de manganèse. Ajoutée à celle du port minéralier de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) qui avoisine les 4 millions de tonnes par an, la capacité de transport globale du Gabon devrait se situer autour de 15 millions de tonnes par an ».

En plus de booster le secteur du manganèse, cette nouvelle infrastructure sera d’un grand apport quant à la l’améliorer des conditions de vie des gabonais. Elle permettra la diminution des coûts des matériaux de construction à l’instar du sable et du gravier, tout comme certains produits de première nécessité.

Laissez votre avis