Le Gabon classé au 108ème rang mondial de la liberté de la presse

C’est en substance ce qu’il faut retenir du rapport publié par l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Sur 180 pays étudiés, le Gabon est classé au 108ème rang mondial et perd donc 8 points au classement mondial 2017.

Cette chute pourrait trouver une explication dans la crise post-électorale qui a bouleversé le pays en août dernier. Entre tensions et crises sociales, les gabonais de l’opposition et de la majorité ont entamé un processus politique pour dialoguer entre eux. Le Gabon occupait le 100ème rang mondial en 2015. L’ONG Reporters Sans Frontières relève également les coupures d’Internet qui ont empêché les citoyens de communiquer et la presse d’informer.

De même, l’ONG a décrié les dispositions du nouveau Code de la communication entré en vigueur le 2 janvier 2017. Si la Norvège, Suède, Finlande, le Danemark, les Pays-Bas sont respectivement 1er, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème au monde, au Gabon, le respect des libertés fondamentales en l’occurrence la liberté de presse relève du mythe.

Laissez votre avis