Le Gabon classé 11ème pays Africain en termes d’infrastructures par la BAD en 2018

La passerelle piétonne de Plein-Ciel

Alors que le développement des infrastructures constitue un préalable à tout développement, certains pays africains sont encore à la traîne en la matière. Ainsi, dans son traditionnel indice annuel de développement des infrastructures, la Banque Africaine de Développement (BAD) a indiqué que dans ce domaine, le Gabon était aux portes du top 10 parmi les 54 pays africains, avec une onzième place devant des pays comme le Ghana, le Sénégal ou encore le Nigeria.

Basé sur un ensemble d’indices dont l’indice composite de transport, l’indice d’électricité, l’indice composite des TIC ou encore l’indice composite de l’eau et l’assainissement, ce classement des pays africains en fonction du niveau de développement de leurs infrastructures, met en avant les pays les plus performants et les moins performants en la matière.

En effet, si le développement des infrastructures en Afrique constitue « un socle pour la croissance économique et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines », certains pays n’ont pas encore pris la mesure de cette problématique. Au Gabon, malgré un réseau routier en piteux état notamment dans la capitale et ses environs, les autorités ont fourni des efforts en matière de développement des TIC, mais aussi en matière d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’électricité selon la BAD.

C’est donc en cumulant ces nombreux indices, que l’institution financière africaine a abouti à un indice global de 30,670 pour le Gabon, ce qui classe le pays au 11ème rang en matière de développement des infrastructures en Afrique. En hausse de deux points par rapport à 2017 mais, l’indice du Gabon lui permet également de grimper de deux rangs.

Cependant, si le Gabon est classé devant des pays comme le Ghana, le Sénégal, le Nigeria, la Côte d’Ivoire ou encore la Guinée Équatoriale qui sont des pays vantés pour la qualité de leur réseau routier, il est important de souligner que ce classement prend en compte le ratio infrastructures/population. A noter que ce classement est dominé par les Seychelles, l’Égypte et l’Afrique du Sud.

Laissez votre commentaire